Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le CCDH a reçu 230 demandes de réparation des préjudices communautaires
Actualités du Maroc » Politique » Le CCDH a reçu 230 demandes de réparation des préjudices communautaires

Le CCDH a reçu 230 demandes de réparation des préjudices communautaires

Par: le dimanche, juillet 19, 2009

Le CCDH a reçu 230 demandes de réparation des préjudices communautaires Le président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), M. Ahmed Herzenni a affirmé, vendredi à Rabat, que l’unité de gestion du programme de réparation des préjudices communautaires a reçu 230 projets des différentes coordinations locales, ce qui témoigne du succès de ce programme.

Lors une journée d’étude consacrée à l’évaluation de la mise en oeuvre du programme de réparation du préjudice communautaire, M. Herzenni a souligné que le nombre de projets candidats au financement, dans le cadre de ce programme, témoigne de l’ampleur à son adhésion.
Cette rencontre, a-t-il rappelé, constitue une étape importante pour le CCDH et ses partenaires pour débattre du bilan enregistré depuis le lancement de ce programme, il y a deux ans, pour en relever les points forts et les lacunes et formuler des propositions permettant de renforcer les acquis et surmonter les obstacles.
M. Herzenni a, à cette occasion, souligné l’état d’avancement de ce programme, rappelant que le CCDH a assuré le suivi de la mise en oeuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation en optant pour une méthodologie visant la réparation des préjudices communautaires dans le but d’aboutir à une réconciliation basée sur la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat.
Le CCDH a procédé, depuis le lancement de ce programme en 2007, avec l’appui de ses partenaires nationaux et étrangers, à l’élaboration d’un cadre institutionnel adéquat pour le suivi de la mise en Âœuvre du programme, et ce à travers la création d’un comité de pilotage national, des unités de gestion et des coordination locale, a-t-il précisé.
Le président du Conseil consultatif des droits de l’Homme a de même rappelé que le Conseil a procédé, en collaboration avec l’Union européenne et la Fondation de la Caisse de Dépôt et de Gestion, à l’organisation d’ateliers avec les coordinations locales en vue de préparer des projets de programmes locaux dans plusieurs régions du Maroc.
Il a expliqué, à ce propos, que les propositions au niveau local tournent autour de quatre principaux axes à savoir : le renforcement des capacités des acteurs locaux, la préservation de la mémoire, l’amélioration des conditions de vie des habitants et la promotion des conditions de la femme et des enfants. M. Herzenni a fait observer, à cet égard, que le CCDH a organisé en collaboration avec l’Union européenne, la Fondation de la Caisse de Dépôt et de Gestion, le Fonds des Nations-unies pour la promotion de la femme et l’agence technique belge pour la coopération, des sessions de formation sur la réparation des préjudices collectifs, l’approche participative, la gestion des conflits, l’approche du genre et la gestion des projets par les coordinations locales.
Parallèlement, a-t-il poursuivi, le Conseil a également organisé plusieurs ateliers et des journées d’études pour sensibiliser à l’importance de ce programme et tirer profit des autres expériences en la matière.
Après avoir mis l’accent sur les efforts déployés pour la promotion des droits des femmes, M. Herzenni a fait remarquer que le CCDH a mis en place une commission du genre qui prépare un plan à ce sujet, et organisé une série de sessions de formation, dans ce domaine, au profit des coordinations locales et des associations opérant dans des activités intéressant la femme.
Il a, à cet égard, rappelé que trois projets ont été déjà lancés au profit de la femme, à savoir la création d’un espace pour la femme et d’un réseau associatif des femmes à Zagora, la préservation de la mémoire et la réconciliation à travers la commémoration de la disparition de Fatima Ahrfou à Imilchil, outre la création d’un centre social et économique pour le développement de la femme à Figuig.
Le CCDH, a-t-il poursuivi, a organisé également des ateliers en vue d’une réconciliation avec l’histoire, à travers la réhabilitation de l’histoire de détention, et avec le lieu, par le biais de l’intégration des prisons secrètes dans leurs milieux social, politique et culturel.
Pour sa part, M. Kamal Lahbib, membre du comité de pilotage national, a présenté un exposé portant évaluation interne de ce programme réalisé au niveau des coordinations locales par trois experts dans quatre régions. Il a notamment fait le point sur les conclusions des rapports élaborés à ce sujet.
L’évaluation interne a pour objectif, notamment, de vérifier à quel point les coordinations locales adhèrent à ce programme et de procéder à une évaluation de son exécution, a-t-il expliqué.
Le programme de réparation communautaire s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en oeuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation. Il est destiné à certaines régions qui ont souffert des violations passées des droits de l’Homme.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,