Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le climat général des affaires jugé « normal » au 4ème trimestre 2014
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le climat général des affaires jugé « normal » au 4ème trimestre 2014

Le climat général des affaires jugé « normal » au 4ème trimestre 2014

Par: le samedi, janvier 24, 2015

bank-al-maghrib-1Le climat général des affaires est qualifié de « normal » par 64 % des industriels et « défavorable » par 28 % au cours du quatrième trimestre 2014, selon une enquête de Bank Al-Maghrib (BAM).
Par branche d’activité, la proportion des industriels qui déclarent le climat des affaires « normal » varie de 55 % pour les industries « chimiques et para-chimiques » à 97 % pour les industries « électriques et électroniques », explique la Banque centrale qui vient de publier les résultats trimestriels de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie pour le quatrième trimestre 2014.En revanche, la part de ceux qui le déclarent « défavorable » varie de 3 % au niveau des industries « électriques et électroniques » à 37 % au niveau des industries « chimiques et para-chimiques ». Pour ce qui est des conditions de production, l’approvisionnement se serait déroulé dans des conditions normales selon 75 % des industriels, précise l’enquête.Pour leur part, les stocks des matières premières et des demi-produits, ils auraient été inférieurs à la normale dans l’ensemble des branches à l’exception de l’ »électrique et électronique » où ils auraient stagné. L’enquête relève, par ailleurs, que le climat social aurait été calme selon la majorité des entreprises, alors que les effectifs employés seraient restés globalement inchangés comparés au trimestre dernier selon les deux tiers des industriels.Concernant les contraintes limitant le développement de la production, les industriels évoquent principalement une demande insuffisante (38 %), l’accentuation de la concurrence (26 %) en particulier du secteur informel (12 %).En outre, les coûts unitaires de production seraient restés inchangés selon 59 % des industriels et auraient augmenté selon 21 %. La hausse aurait concerné l’ensemble des industries, à l’exception de celles « chimiques et para-chimiques » et « mécaniques et métallurgiques » qui auraient connu plutôt une baisse par rapport au trimestre dernier. Par composante, le niveau des salaires et le coût des matières premières hors énergie auraient stagné selon plus des trois quarts des entreprises.Pour le coût de l’énergie et les coûts financiers, 60 % et 57 % respectivement des entreprises déclarent une stagnation contre 24 % et 40 % qui les estiment en hausse.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : ,