Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Festival de Khouribga rend hommage au réalisateur ivoirien Timité Bassori
Actualités du Maroc » Culture » Le Festival de Khouribga rend hommage au réalisateur ivoirien Timité Bassori

Le Festival de Khouribga rend hommage au réalisateur ivoirien Timité Bassori

Par: le mardi, juillet 21, 2009

Festival de KhouribgaLe festival de Khouribga a rendu, lundi soir, un hommage appuyé au réalisateur ivoirien Timité Bassori, un des pionniers du cinéma africain.

Lors de cette cérémonie, le président de la Fondation du festival, M. Noureddine Sail a qualifié Timité Bassori de grand cinéaste africain et de référence pour les cinéphiles en Afrique.

« Homme hors pair et discret, Bassori a un seul engagement. C’est envers le cinéma africain. C’est un immense réalisateur », a-t-il dit.

Pour le président du jury de ce 12ème festival du cinéma africain de Khouribga, M. Abderrahmane Sissako, Bassori est un grand homme du cinéma. C’est le cinéaste le plus juste qui a su partager son temps avec tout le monde ».

« C’est un hommage mérité pour Bassori, connu pour son respect profond pour le métier et ses films resteront dans les annales du cinéma », a indiqué M. Sissako.

Timité Bassori (73 ans) s’est déclaré ému par cette distinction attribuée dans un pays ami et par un festival de renommé internationale.

Le réalisateur ivoirien compte à son actif plusieurs films, dont « la femme à couteau », projeté lors de cette cérémonie.

Réalisé en 1969, le film est interprété par les acteurs Mary Viera, Danielle Alloh, Emmanuel Diman.

Le public khouribgui a été également au rendez-vous avec la projection de deux autres films en lice pour la compétition officielle. Il s’agit du long métrage « Mekano » du réalisateur égyptien Mahmoud Kamal dans lequel il jette la lumière sur la vie d’un ingénieur souffrant d’une maladie très rare de perte de mémoire.

Dans le deuxième film « FantanFanga », les réalisateurs maliens Ladji Diakité et Adama Drabo, évoquent l’histoire de leur pays dont le président en fin de mandat démissionne ouvrant la course au pouvoir.

Douze films représentant neuf pays africains -le Sénégal, l’Ethiopie, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Cameroun, la Tunisie, l’Egypte et le Maroc, son en lice pour le Grand Prix du festival.

Le jury de cette édition est présidé par le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako, aux côtés de Nadia Al Fani (Tunisie), Lydie Diakhaté (France), Leocata Salvador (Belgique), Mano Rioual (Inde), Latifa Ahrar et Yassin Adnane (Maroc).

Outre la compétition officielle, le programme de ce Festival, organisé du 18 au 25 juillet sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, prévoit des projections cinématographiques, des ateliers de formation et la présentation d’ouvrages sur le 7è art.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,