Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le FNAP, un rendez-vous pour pérenniser les chants et danses du terroir
Actualités du Maroc » Culture » Le FNAP, un rendez-vous pour pérenniser les chants et danses du terroir

Le FNAP, un rendez-vous pour pérenniser les chants et danses du terroir

Par: le mercredi, juillet 22, 2009

Festival National des Arts PopulairesLe Festival National des Arts Populaires (FNAP) de Marrakech, qui fête cette année son 44ème anniversaire sous le signe « Rêves et Réalité au Palais Badii », s’est consacré en rendez-vous annuel pour pérenniser les chants et danses du terroir et les rapprocher davantage de la jeunesse.

Avec une globalisation qui ne cesse d’envahir les modes de vie et de pensée des peuples au point de les standardiser et les uniformiser, il est devenu impératif de penser à valoriser les arts populaires, à les pérenniser et à les préserver contre toute forme de déperdition, une entreprise qui ne peut se réaliser que par l’initiation des jeunes et leur incitation à s’intéresser davantage à ce patrimoine qui constitue une partie intégrante de l’identité et de l’histoire culturelle du Royaume.
En effet, outre ses impacts économique, social et culturel sur Marrakech notamment, en termes de promotion touristique et d’animation artistique, le FNAP semble assurer, avec brio, cette noble mission.
C’est dans ce sens que la Fondation des Festivals de Marrakech, initiatrice de l’événement depuis quelques années, n’a pas hésité à ouvrir cet événement aux jeunes, notamment à des musiciens de talent, pour leur donner la chance d’une part, de puiser dans les trésors de ce patrimoine.
Une telle initiative a été vivement appréciée par le public d’une édition à l’autre et encouragée par les organisateurs du festival, car elle a permis aux jeunes de s’intéresser de plus en plus aux arts populaires en général et au FNAP en particulier.
C’est ainsi que le comité d’organisation a procédé, au fil des éditions, à la mise à la disposition de ces jeunes talents, d’une scène artistique spéciale, soigneusement aménagée à Bab Ighli sur une superficie de 140 m2, parallèlement à la scène principale mise en place au coeur du Palais Badii ou encore des autres scènes dites de quartiers.
Pour cette nouvelle édition, la scène de Bab Ighli qui accueille, chaque soir, du 19 au 22 juillet, quelque 40.000 spectateurs, a été reconduite de manière à assurer aux festivaliers toutes les conditions nécessaires à un spectacle digne de ce nom, notamment en termes de confort et de sécurité.
Mieux encore, les organisateurs du FNAP ont accordé à la programmation une place de choix en veillant à ce que tous les styles musicaux marocains parfaitement inspirés de la musique traditionnelle, tels que le chaâbi, le rai, la chanson amazighe ou encore le patrimoine hassani et l’art pop, soient représentés.
Partant de cet objectif, une palette de jeunes artistes et formations musicales ont été conviés, cette année, à prendre part à cette nouvelle édition, dont Sami Ray, Derb L’Funk, Groupe Tarik Lamirat, Fnaire, Jbara, Mwanssa, Orchestre Tahour, Groupe Bassma, Tagada, MC Flan, Rachida Talal, N’Hass, Hel Lemkane et Tachinouite.
Dans des déclarations à la MAP à cette occasion, nombre de mâalems des troupes folkloriques participantes se sont félicités de cette ouverture du festival sur les jeunes artistes.
« Les arts populaires relèvent du patrimoine oral du Royaume et il faut assurer la relève dans ce domaine si on veut vraiment le protéger contre toute forme de déperdition, d’où la nécessité d’investir dans les jeunes et de les encourager à s’adonner pleinement à cet art majestueux », ont-ils dit, formant le voeu de voir ces arts ancestraux bénéficier davantage d’intérêt, aussi bien des autorités compétentes que de la société.
M. Ahmed Tandjaoui, directeur artistique de la Fondation des Festivals de Marrakech estime, pour sa part, que le FNAP présente l’avantage de vulgariser les arts populaires auprès des jeunes, en leur offrant l’occasion de découvrir de près leur diversité, leur richesse et leur authenticité.
La 44ème édition du FNAP qui devra s’achever le 25 juillet courant connaît la participation de plus d’une trentaine de troupes folkloriques, dont 18 populaires, (280 artistes des différentes régions du Royaume), 13 pour la scène de Bab Ighli, 9 troupes de Marrakech (Dekka, El Houariate, Tkitikat), 2 orchestres de la musique châabi, 7 groupes de la nouvelle génération et 4 artistes de renommée représentant les arts : amazigh, hassani et rai, soit 780 artistes au total.
Etalée sur 9 jours au lieu de 6 jours (édition précédente), cette nouvelle édition, dont le budget est estimé à 6 millions DH, bénéficie d’une large couverture médiatique, hautement assurée par 150 journalistes accrédités, représentant différents supports médiatiques aussi bien nationaux qu’étrangers.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,