Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le groupe OCP lance une série de projets de développement à Khouribga
Actualités du Maroc » Economie » Le groupe OCP lance une série de projets de développement à Khouribga

Le groupe OCP lance une série de projets de développement à Khouribga

Par: admin le Jeudi, juillet 23, 2009

Le groupe OCP (Office chérifien des Phosphates) Le groupe OCP (Office chérifien des Phosphates) s’est engagé à Khouribga dans une série de projets de développement socio-économique, culturel et sportif, qui sont de nature à donner un nouvel élan à la dynamique que connaît actuellement la cité des phosphates.

« Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie globale, adoptée par l’Office sur la base d’études réalisées par des experts marocains et étrangers, le but étant de contribuer efficacement au processus de développement que connaît le Royaume» , a souligné le directeur exécutif du pôle mines du Groupe, M. Ahmed Nabzar, qui s’exprimait lors d’un point de presse, tenu mercredi à Khouribga.
Il a également passé en revue les grandes lignes de cette stratégie visant à accroître la valeur ajoutée et la rentabilité des phosphates et à accorder davantage d’intérêt à la gestion des ressources humaines.
Dans ce cadre, les journalistes ont effectué une visite au chantier de l’usine « Merah Al Ahrach» , destinée au traitement et à l’amélioration de la qualité des phosphates, et dont la production annuelle devrait atteindre 7,2 millions de tonnes en mars 2010, avant de passer à quelque 12 millions de tonnes en 2012.
Cette unité, qui nécessitera près de 2,5 milliards dirhams, débarrassera la ville de Khouribga de 5 millions m3 d’eaux usées par an, qui seront traitées avant d’être réutilisées pour le lavage des phosphates suivant les normes scientifiques internationales en vigueur.
Il est également prévu de mettre en place, entre janvier 2010 et décembre 2011, une autre usine, d’une capacité de production estimée à 12 millions tonnes, dédiée au traitement des phosphates extraits des mines de Lahlassa et de Sidi Chanan.
Par ailleurs, au niveau de la route de la Commune Al Foukara, il sera procédé à la construction de l’usine Ouled Fares, dont la première tranche sera exploitée en janvier 2015 avec une capacité de production estimée à 6 millions tonnes/an et qui devra passer à 14 millions 2018.
A l’instar des laveries de Sidi Dawi et de Youssoufia, les laveries de Merah Al Ahrach et d’Ouled Fares permettront à l’OCP de faciliter le transfert des phosphates via le mode « Slury pipe»  à partir de Khouribga vers l’unité chimique de Jorf Lasfar (225 Km), ce qui nécessitera environ 3 milliards de dirhams.
En parallèle, de nouvelles mines seront exploitées, entre autres, au niveau de la Zone centrale où les travaux commenceront à partir de 2016.
Etalée sur une superficie de 1800 Ha, cette mine sera exploitée à raison 6,88 tonnes par m2 en moyenne, sur une durée de 23 ans, ce qui contribuera à la création de davantage de postes d’emploi et au développement de l’industrie locale et des exportations de la région.
D’autre part, le groupe OCP a réservé une enveloppe budgétaire de 1,5 milliard dirhams au projet d’aménagement « Mine Verte»  composé d’un complexe socioculturel, d’un complexe résidentiel et touristique et de terrains de sport.
Par ailleurs, un musée de la mine est en cours de création pour encourager le tourisme scientifique et une réserve forestière vient d’être mise en place près des sites miniers pour inciter au tourisme écologique.
Le groupe OCP a contribué également aux projets inscrits dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) à travers, notamment l’aménagement d’espaces verts, la construction d’une Maison de femmes, d’un centre pour les femmes démunies, d’une Maison de l’étudiante et de centres pour les personnes handicapées ainsi que de complexes d’habitat à Khouribga, Boujniba, Boulnouar et Ouled Aissa.
Concernant la mise à niveau de la province de Khouribga, l’OCP a consacré un budget de plus de 33,3 millions de dirhams pour le financement de quelque 457 projets à Khouribga, Oued Zem, Boujniba et Hatan durant la période 2007-2010.

Source : MAP

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail this story to a friend!
  • Wikio FR
  • Digg
  • del.icio.us
  • Turn this article into a PDF!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,

Commentaires

1 comment
  1. Hicham
    24 juillet 2009

    depuis les annés 1970 que la ville de Khouribga consomme à plus de 80% l’eau de la région avoisinante de Tadla Azial.
    des puits ont été creusé et continuent jusqu’à nos jours d’alimententer la ville au detriment des humbles paysants de la région de Beni Mellal.
    la ville de khouribga n’aurait pas pu connaitre un tel essort sans l’OCP. de l’autre coté des citoyens pour la plupart des agriculteur vivent dans précarité en partie à cause du depouillement de la nappe fréatique qui ne cesse de se retraicir
    il s’agit la d’une enorme injustice dont personne ne parle, la corruption ayant atteint dans ces glebes des records
    un jour l’OCP devra rendre des comptes

    Ajouter une Commentaire

Laissez un commentaire