Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le journal Akhbar Al Youm prêt à faire des excuses à Moulay Ismaïl
Actualités du Maroc » Société » Le journal Akhbar Al Youm prêt à faire des excuses à Moulay Ismaïl

Le journal Akhbar Al Youm prêt à faire des excuses à Moulay Ismaïl

Par: le mercredi, octobre 7, 2009

Taoufik BouachrineLe quotidien marocain Akhbar Al Youm s’est dit mardi disposé à présenter des excuses au prince Moulay Ismaïl, après la publication d’une caricature jugée diffamatoire.
« Nous sommes disposés à présenter des excuses si le prince estime que la caricature a porté atteinte à son image », a déclaré mardi à l’AFP le directeur de la publication, Taoufik Bouachrine.

Selon ce dernier, le prince Moulay Ismaïl a porté plainte devant le tribunal de première instance de Casablanca, réclamant notamment des dommages et intérêt d’un montant de 3 millions de dirhams.

« Nous ne visons pas le drapeau national (à travers la caricature, ndlr) et n’avons rien contre le prince Moulay Ismaïl », a affirmé M. Bouachrine.
La date du procès intenté par le prince a été fixée par le parquet au 23 octobre.
Ce procès est le second contre Taoufik Bouachrine et le caricaturiste Khalid Gueddar, le premier devant se tenir à partir du 12 octobre devant le même tribunal à l’initiative du ministère de l’Intérieur, qui a qualifié la même caricature d' »offensante (pour le) drapeau national ».

Dans son édition des 26-27 septembre, Akhbar Al Youm a publié une « caricature en relation avec la célébration par la famille royale d’un événement à caractère strictement privé ».
Le prince Moulay Ismaïl a épousé le 26 septembre Anissa Lehmkuhl, une ressortissante allemande de confession musulmane.
« L’utilisation de l’étoile de David dans la caricature suscite (…) des interrogations sur les insinuations de ses auteurs et dénote des penchants d’antisémitisme flagrant », selon le ministère de l’Intérieur.
M. Bouachrine a outre déploré mardi le fait que les locaux de son journal soit fermés depuis le 27 septembre, « une mesure illégale » prise selon lui par le ministère de l’Intérieur. « Nous sommes prêts à aller devant la justice mais refusons la fermeture de nos bureaux », a-t-il dit.
L’Association marocaine des droits humains (AMDH) et le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) ont exprimé leur soutien à Akhbar Al Youm.

Source : AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,