Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Journal Hebdomadaire condamné à 250.000 euros d’amende
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le Journal Hebdomadaire condamné à 250.000 euros d’amende

Le Journal Hebdomadaire condamné à 250.000 euros d’amende

Par: le samedi, octobre 17, 2009

justice : Journal HebdomadaireLe Journal Hebdomadaire a été condamné par la Cour suprême du Maroc à verser à un centre d’études basé à Bruxelles une indemnité pour préjudice subi et atteinte à sa notoriété équivalant à 250.000 euros, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Le Journal Hebdomadaire avait été condamné en février 2006 à verser cette amende au Centre européen de la sécurité et de l’intelligence stratégique (ESISC). Celle-ci n’avait toutefois pas été versée, la publication ayant fait appel de cette condamnation.

Dans son numéro du 3 décembre 2005, Le Journal Hebdomadaire -à l’époque dirigé par Aboubker Jamai- avait publié un article intitulé « Le Front Polisario, partenaire crédible de négociations ou séquelles de la Guerre froide et obstacle à une solution politique au Sahara? » Cet article mettait en cause l’objectivité d’une étude de l’ESISC et de son directeur, Claude Moniquet.

« Cet homme n’est pas à la recherche de la restauration de sa réputation mais de la mise à mort du Journal », a dénoncé vendredi Aboubker Jamai, chroniqueur et actionnaire du Journal Hebdomadaire, devant l’ampleur de la somme demandée. Selon l’avocat de l’ESISC, Me Mohamed Ziane, Le Journal Hebdomadaire avait trois ans, depuis cette première condamnation, pour « trouver une solution juste et équitable et présenter son ‘mea culpa’ au Centre européen pour le préjudice né de la diffamation dont il fut l’objet en décembre 2005 ».

« Les responsables de cette publication ont continué, pendant toute cette période, à narguer le centre, a-t-il indiqué, allant jusqu’à diffuser la photo de (…) Claude Moniquet, en alléguant de sa supposée appartenance aux services secrets israéliens ».
« Ce qui, par voie de conséquence, est de nature à mettre en péril sa vie et son intégrité physique », a poursuivi Me Ziane, soulignant que M. Moniquet « voyage régulièrement dans les pays du Moyen-Orient et du Proche-Orient ».

« Compte tenu de l’entêtement des responsables du Journal à voir dans le rétablissement de la vérité une renonciation à leurs principes, l’ESISC a demandé au greffe du tribunal de première instance de Casablanca la reprise de l’exécution des décisions de justice », a-t-il ajouté. Ce qui a été fait le 30 septembre par la Cour suprême et révélé vendredi.
Selon Aboubker Jamai, les comptes de la société Trimeda, éditrice du Journal Hebdomadaire, ont été saisis vendredi, comme ceux de Sapress, qui le distribue.
« Tout cela arrive dans la foulée de ce qui ce passe avec la presse au Maroc », a-t-il conclu, en allusion aux récentes condamnations qui ont frappé plusieurs journaux marocains.
Selon les derniers chiffres de l’OJD Maroc, Le Journal Hebdomadaire a une diffusion de quelque 11.900 exemplaires pour un tirage d’environ 20.900 exemplaires.

Source : AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,