Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le mariage de mineures en hausse au Maroc
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le mariage de mineures en hausse au Maroc

Le mariage de mineures en hausse au Maroc

Par: le jeudi, mai 29, 2014

Rabat : Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid a alerté qu’au Maroc le mariage des mineures connait une hausse significative, passant de 18.341 cas en 2004 à 35.152 l’année dernière.

6677406-10205673

S’exprimant à l’ouverture d’un séminaire organisé par le ministère de la Justice et des libertés en partenariat avec le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social sous le thème « Dix ans après l’application du Code de la famille: bilan et perspectives », Ramid a indiqué que le taux de mariage des mineures est resté relativement stable, passant de 7,75 pc en 2004 à 11,47 pc en 2013, notant que l’année 2011 a connu la plus grande proportion de ce type de mariage avec un taux de 11,99 pc du total des actes de mariages conclus au cours de cette année.

Quant au taux de polygamie, il s’est stabilisé durant les dernières dix années, a-t-il relevé, faisant remarquer que le taux le plus élevé a été enregistré en 2004 et 2011 avec 0,34 pc du total des actes de mariage conclus, alors que le taux le plus faible (0,26 pc) a été enregistré au cours des années 2012 et 2013.

Bassima Hakkaoui

Pour sa part la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a estimé que la mise en œuvre du Code de la famille a présenté plusieurs contraintes relatives à certains problèmes liés à la question du mariage des mineures qui représente environ 10 pc du total des actes de mariage, la protection des femmes divorcées, la situation des enfants issus du divorce, la violence à l’égard des femmes, qui affecte la stabilité de la famille, en plus de l’accès aux services sociaux et à l’information judiciaire.

Le programme de cette rencontre comprenait des présentations sur la justice de famille et les perspectives de son développement et la contribution des associations à la mise en application des dispositions du Code de la famille, ainsi que des ateliers axés notamment sur le mariage des mineures, la pension alimentaire, le divorce, la répudiation, la prise en charge des enfants abandonnés, et le fonds Takaful.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,