Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Maroc 2e mondial en terme de progression d’intégration aux flux mondiaux
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le Maroc 2e mondial en terme de progression d’intégration aux flux mondiaux

Le Maroc 2e mondial en terme de progression d’intégration aux flux mondiaux

Par: le jeudi, juillet 10, 2014

New York : Le centre ‘The McKinsey Global Institute’ (MGI), bras de recherche du cabinet de consulting new-yorkais, McKinsey, a publié une étude sur les degrés d’intégration des pays aux flux mondiaux.

6797403-10388691

En effet, MGI a réalisé une étude intitulée ‘Les flux mondiaux à l’ère du numérique, ou comment le commerce, la finance, les personnes et les données connectent l’économie mondiale ’, portant analyses des degrés d’intégration aux flux mondiaux, de 131 pays à travers  le monde.

Cette étude effectuée par un groupe de 7 experts du MGI, a analysé les impacts des flux financiers, de marchandises, de services, d’information et de personnes, comme moyens d’irrigation de l’économie mondiale, dont les quantifications permettent de dresser un portrait d’évolution dans le temps, en volume et en performance, de l’économie mondiale globalisée.

Fulgurante progression du Maroc

Selon cette étude qui compare des données couvrant la période entre 1980 et 2012, le Maroc s’est dégagé comme étant l’un des deux pays dans le monde, qui ont le plus progressé en matière d’intégration aux flux mondiaux.

Ainsi, MGI a indiqué que le royaume a gagné 26 places au classement des économies les plus intégrées aux flux mondiaux, avançant de la 79ème à la 53ème place mondiale entre 1995 et 2012. Le Maroc arrive sur cette échelle, 2ème après l’Ile Maurice.

A noter que selon les données du MGI, les flux mondiaux captent un flottant financier et capitalistique géant de plus de 26.000 milliards de dollars, soit 36% du PIB de la planète en 2012. Ce chiffre explosera à 85.000 milliards de dollars d’ici 2025, ce qui constitue une opportunité précieuse pour les pays émergents comme le Maroc, pour capter à l’international, des financements et des valeurs ajoutées, via plus de connexion aux flux mondiaux.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,