Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Maroc a choisi les « meilleures briques » pour construire son futur
Actualités du Maroc » Economie » Le Maroc a choisi les « meilleures briques » pour construire son futur

Le Maroc a choisi les « meilleures briques » pour construire son futur

Par: le samedi, août 15, 2009

twinRome, 14 août (MAP) – En investissant dans l’école et le management, le Maroc « a choisi les meilleures briques pour construire son futur », a souligné le journal économique italien « Il Sole 24 Ore ».

Sous le titre « Les dix années d’un Roi qui regarde de l’avant », la publication a mis en exergue les énormes avancées réalisées par le Maroc dans divers domaines, faisant observer que la célébration du 10ème anniversaire de l’Intronisation de SM le Roi Mohammed VI a offert l’occasion de faire le bilan de ce qui a été entrepris et d’envisager ce qui devra l’être.
Le journal a, à cet égard, rappelé les propos tenus par le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami lors d’une visite de travail à Milan (Nord), qui avait affirmé que les dix dernières années ont été marquées notamment par « le changement introduit au niveau du management politique et économique ».
« Le Maroc a changé de championnat. Aujourd’hui, on joue directement en série A », a-t-il dit.
« Il Sole 24 Ore », qui tire à 350.000 exemplaires, a évoqué un certain nombre de données sur le Maroc, dont celles afférentes aux investissements dans les infrastructures qui, a-t-il estimé, atteindront 11 milliards d’euros d’ici 2012 et concerneront les secteurs des routes et autoroutes, des transports, des chemins de fer, de l’urbanisme, des ports et de l’eau.
Les quatre piliers du développement au Maroc sont la promotion du tourisme (9 milliards d’euros d’investissement), « Emergence industrielle » pour le soutien du secteur jusqu’à 2015 (1 milliard d’euros d’investissements), « Maroc vert », plan de soutien à l’agriculture d’ici 2020 (13,6 milliards d’euros d’investissements) et l’Education, en particulier l’enseignement supérieur d’ici 2012 (2,8 milliards d’euros d’investissement), relève le journal.
Il évoque, dans ce cadre, les efforts déployés par le Maroc pour promouvoir l’enseignement supérieur en s’ouvrant sur l’international, à l’image de l’école de tourisme de Lausanne, celle d’ingénieurs de Paris et les Universités américaines et françaises.

La publication relève, également, que « le rajeunissement opéré a porté au sommet des hommes et des femmes ayant fait leurs études à l’étranger, qui sont attentifs à la dimension économique de toute activité et qui ont aussi abandonné le vieux concept d’autorité pour une meilleure proximité avec leurs concitoyens ».
Par ailleurs, le journal a estimé que le Code de la famille est « l’un des plus avancés du monde arabe » qui a permis, « en dépit des imperfections qu’il contient, la réalisation d’acquis certains ».
Abordant le volet de la lutte contre la pauvreté, « Il Sole 24 Ore » a observé, en citant le ministre, l’émergence au Maroc d’une classe moyenne qui prend de jour en jour de l’ampleur, ainsi que l’évolution notoire que connaissent les secteurs des nouvelles technologies et de l’éducation.
Le journal rappelle également les propos de M. Chami concernant l’ouverture du Maroc, en particulier sur l’Afrique, qui avait fait remarquer que « le Royaume est devenu, depuis deux ans, le second investisseur dans le continent ».
« Mais, si nous considérons seulement la partie occidentale du continent, nous sommes le premier investisseur », avait-t-il indiqué, soulignant qu’en matière des services financiers, les standards marocains sont tout à fait conformes à ceux européens.
« Il Sole 24 Ore » a relevé, à cet égard, qu’ « entre ouverture de filiales et acquisition d’établissements locaux, les trois plus grandes banques commerciales marocaines sont présentes dans 17 pays d’Afrique, dont la Tunisie, le Sénégal, le Gabon, le Cameroun et la Côte d’Ivoire ».

Le journal a, de même, fait état de la présence du Maroc en Afrique dans les secteurs du tourisme et des loisirs, des mines, de la construction, des barrages et des services.

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,