Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le Maroc et l’Algérie, gros clients des ‘Gongo’ au CDH de l’ONU
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le Maroc et l’Algérie, gros clients des ‘Gongo’ au CDH de l’ONU

Le Maroc et l’Algérie, gros clients des ‘Gongo’ au CDH de l’ONU

Par: le lundi, juin 30, 2014

Genève : Un marché des ONG à la solde, aurait fleuri pour Etats clients qui voudraient se faire défendre ou attaquer d’autres pays moyennant finance devant le CDH.

6765133-10341745

Parmi les intervenants les plus influents dans les débats et sur les décisions du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, la société civile. Ce fait a conduit à la création d’une activité très lucrative dans les alentours des différentes agences onusiennes, spécialement le CDH de l’ONU à Genève.

Le phénomène se développe à une vitesse grandiose au point que les observateurs du secteur parlent désormais d’Organisations non gouvernementales très gouvernementales, surnommées ‘Gongo’, l’acronyme anglais pour les ONG gouvernementales.

Selon le site suisse Le Temps, une liste de pays auraient recours plus que les autres à ce genre d’organisations, soit pour se défendre de toutes condamnations à l’ONU sur des sujets comme les droits de l’homme par exemple ou soit pour s’attaquer à d’autres pays avec lesquels, ils sont en conflit.

Ainsi, ajoute la même source, parmi les généreux clients de ses Gongo, figureraient le Maroc et l’Algérie.

D’autres pays comme la Tunisie, Bahreïn ou le Pakistan se font également payer les services de ses ONG du plus offrant.

A noter que les ONG qui ont droit d’intervenir dans les allées des agences onusiennes ou même de prendre la parole dans ses tribunes officielles, doivent impérativement être accréditées par l’organisme onusien spécialisé, l’ECOSOC domicilié à New York.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,