Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le PAM appelle à une participation massive aux élections
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le PAM appelle à une participation massive aux élections

Le PAM appelle à une participation massive aux élections

Par: le lundi, avril 20, 2009

Fès– Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Mohamed Cheikh Biadillah, a appelé, samedi à Fès, à une participation massive aux instances régionales du parti et aux élections du 12 juin prochain pour faire face à toutes les contraintes auxquelles le pays est confrontés. Mohamed Cheikh Biadillah

Intervenant lors d’une journée d’information organisée par le comité national du parti au profit des militants du PAM dans la région de Fès-Boulemane, Biadillah a évoqué les conditions ayant présidé à la naissance de cette formation politique, créée à l’initiative d’intellectuels et d’une élite de différents horizons et courants politiques.

Les dirigeants de cette formation politique sont décidés à rechercher des réponses aux difficultés du pays et à agir pour accélérer la cadence des grands chantiers en cours et à protéger les acquis du Royaume, s’inspirant ainsi du rapport « 50 ans de développement humain au Maroc et perspectives pour 2025 » et des conclusions de l’Instance Equité et réconciliation (IER), a-t-il souligné.

Créé en août 2008 après fusion de cinq partis politiques et ralliement de diverses sensibilités et personnalités nationales, le PAM a tenu en février dernier son premier congrès national.

Pour la mise en oeuvre de son programme, le PAM s’est lancé, a-t-il dit, dans l’élaboration de programmes régionaux tenant compte des spécificités et atouts de chaque région avec la participation de ses structures au niveau des préfectures et provinces et des régions. Ces instances seront une sorte de « partis régionaux » chargés de mettre en pratique leurs programmes, a poursuivi Biadillah.

Il a également réaffirmé l’attachement du PAM aux constances nationales que sont la monarchie constitutionnelle, dont l’institution d’Amir Al-Mouminine et son rôle historique en tant que garante de l’unité de la nation, de sa diversité linguistique et culturelle et de l’Islam en tant que religion tolérante, modérée et ouverte, qui rejette tout esprit d’intolérance.

Pour sa part, Fouad Ali El Himma, membre du bureau national du parti, a souligné que le Maroc, attaché à son arabité, son amazighité, ses origines andalouse et africaine et à son appartenance à l’espace euro-méditerranéen, n’a de leçon à recevoir de personne en matière de religion, de politique et de réconciliation avec son passé, comme en témoigne la réussite de la transition qu’il a vécue au lendemain de la disparition de feu SM Hassan II et de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au trône de Ses glorieux ancêtres.

En témoignent aussi les grandes réalisations accomplies en l’espace de 10 ans seulement, a-t-il dit, rappelant que SM le Roi Mohammed VI avait annoncé, dès son premier discours, un véritable programme pour la mise en oeuvre du nouveau concept d’autorité, la promotion de la démocratie, des droits de l’Homme, de la condition de la femme et de la diversité culturelle du pays et le règlement de la question du Sahara.

Au lendemain de ce discours, le pays a décidé de tourner définitivement la page du passé douloureux et de n’en retenir que les leçons qui s’imposent pour édifier un Maroc nouveau et moderne, a-t-il dit, rappelant que le Royaume est l’un des rares pays à avoir eu le courage d’avancer des solutions purement nationales aux problèmes du passé en matière des droits de l’Homme.

L’action engagée a également permis de parvenir à un code de la famille qui rétablit la femme dans ses droits et qui fait l’unanimité de tous, a-t-il rappelé.

Malgré tous ces changements, les partis politiques ont continué à proposer des programmes « classiques » qui ne reflètent pas les préoccupations des citoyens, a-t-il estimé, ajoutant que ce sont justement ces considérations qui ont motivé la création du PAM dans le but de dynamiser le champ politique et de restaurer la crédibilité de l’action politique.

Il a en outre invité les habitants de la région à participer en grand nombre au scrutin du 12 juin dans le but de permettre à Fès de réhabiliter sa position et d’adhérer au processus de restructuration du paysage partisan en cours dans le pays.

Abondant dans le même ordre d’idées, d’autres responsables du parti au niveau national et régional ont appelé les habitants à s’impliquer davantage dans l’action politique, à adhérer au programme du PAM et à participer massivement aux prochaines élections pour la réussite du projet moderniste du Parti.

MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,