Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le pétrole existe du Moyen-Orient à l’Algérie, il ne peut pas avoir freiné au Maroc !
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le pétrole existe du Moyen-Orient à l’Algérie, il ne peut pas avoir freiné au Maroc !

Le pétrole existe du Moyen-Orient à l’Algérie, il ne peut pas avoir freiné au Maroc !

Par: le samedi, mai 10, 2014

Amina Benkhadra, la DG de l’ONHYM a donné interview au quotidien marocain francophone Le Matin, elle est revenue sur les potentialités en richesses pétro-gazières au Maroc et sur les retombées en politique étrangère, des prospection en Offshore, notamment après les ‘protestations’ des autorités espagnoles des îles Canaries.

6612139-9973889

Quand on s’attarde sur les cartes géologiques, on constate que les bassins sédimentaires venant du Moyen-Orient ont une certaine continuité et stabilité’’.

Ainsi a expliqué Amina Benkhadra, cette continuité géologique qui reste ininterrompue de l’extrême Est du Moyen-Orient jusqu’en Afrique du Nord, indiquant que la couche pétrolifère n’a pas freiné au Maroc.

La directrice de l’ONHYM a néanmoins apporté des précisions sur un chamboulement  important,  que cette continuité pétrolifère a subi au niveau du Maroc : ‘‘il y a eu le mouvement alpin avec les montagnes du Rif et l’émergence de l’Atlas qui ont perturbé cette continuité. Ce mouvement a poussé cette couche vers l’océan et vers le Sud’’ explique Amina Benkhadra.

Selon elle, l’érection des chaînes de montagnes marocaines, fait que le nord du Maroc ne peut contenir de gros gisements pétro-gaziers, ‘‘Ceci dit, en offshore et au sud d’Agadir, le champ est ouvert à des gisements plus importants en termes de volume et de taille’’ a-t-elle indiqué.

Les protestations espagnoles
Par Ailleurs, Amina Benkhadra a nié totalement que le Maroc ait reçu la moindre protestation officielle, de la part des autorités des îles Canaries, concernant ses prospections pétrolières en Offshore, ajoutant qu’un tel geste ne peut avoir lieu entre Etats souverains.

‘‘J’estime que chaque pays est libre de prendre les positions qu’il juge utiles tout en restant souverain dans ses décisions’’ a tranché Benkhadra.

Elle a ajouté que le gouvernement des Iles Canaries est libre de ses choix dans ses eaux, pas au delà, et de ‘‘notre côté nous continuons de travailler d’une manière souveraine’’ a-t-elle précisé.

Benkhadra a, en fin, prédit que la compagnie espagnol Repsol, va sûrement un jour ou l’autre, finir par forer dans les îles Canaries vu que le groupe est très intéressé par le potentiel y existant.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,