Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le PGL pour le renforcement des pratiques de gouvernance démocratique
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Santé, Sciences, Société, Sport » Le PGL pour le renforcement des pratiques de gouvernance démocratique

Le PGL pour le renforcement des pratiques de gouvernance démocratique

Par: le mardi, mars 31, 2009

Le Projet de gouvernance local (PGL) vise à mettre en oeuvre des approches innovantes contribuant au renforcement des pratiques de gouvernance démocratique, a affirmé, mardi à Rabat, le wali, directeur général des collectivités locales, M. Nourredine Boutayeb.

« Le PGL s’est attaché à capitaliser sur le processus de décentralisation pour tester et mettre en oeuvre des approches innovantes contribuant au renforcement des pratiques de gouvernance démocratique », a souligné M. Boutayeb à l’ouverture d’une journée de réflexion et d’évaluation de ce programme.

Financé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et établi en consultation étroite avec la Direction générale des collectivités locales (DGCL), ce programme a accompagné et soutenu plusieurs projets et chantiers de réforme initiés par le Maroc pour le renforcement du processus de décentralisation et l’ancrage des valeurs de démocratie, a-t-il poursuivi, se félicitant des résultats de ce projet de coopération.

Il a cité à cet égard l’appui de ce programme à la DGCL dans sa réflexion autour des révisions à apporter à la charte communale et au code électoral pour encourager une plus grande participation des femmes aux affaires locales.

Ce programme a également apporté un soutien à la DGCL pour rédiger un projet de décret sur la passation des marchés publics spécifiquement dédiés aux collectivités locales, ainsi que pour élaborer un guide des plans communaux de développement, outre l’accompagnement de certaines communes rurales dans l’élaboration de leurs plans.

Il a aussi contribué au renforcement de la capacité des collectivités locales en se focalisant à la fois sur la mise en oeuvre de la réforme de la fiscalité et sur l’accès des collectivités locales au financement à long terme, tout en développant un guide de la fiscalité locale, mis à disposition de l’ensemble des communes urbaines et rurales du Royaume, a relevé M. Boutayeb.

Le wali, directeur général des collectivités locales a par ailleurs indiqué que le PGL a apporté son assistance à la réflexion engagée par la DGCL pour renforcer les ressources humaines des collectivités locales, ainsi que pour élaborer un règlement intérieur type pour les conseils communaux, le but étant de renforcer l’efficacité et la transparence desdits Conseils et de clarifier leur relation avec l’administration communale.

M. Boutayeb a, en outre, souligné que la phase d’achèvement de ce projet, lancé en juin 2005, intervient dans une période charnière et essentielle pour la DGCL, marquée par l’activation de la mise en oeuvre du plan national de renforcement de la décentralisation à l’horizon 2015.
Pour sa part, le wali, inspecteur général de l’administration territoriale, M. Mohamed Fassi Fihri a souligné, lors de cette rencontre, tenue sous le thème « Transparence et participation pour une meilleure performance des collectivités locales », l’importance que revêt le PGL pour une institution de contrô-le et d’audit telle que l’Inspection générale de l’Administration territoriale (IGAT).

Il a également affirmé que l’IGAT, en tant que corps de contrô-le et de vérification de la gestion administrative, technique et comptable des services relevant du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de leurs groupements, a été associée au PGL pour apporter sa contribution au chantier de consécration de l’éthique et de la transparence de la gouvernance locale.

M. Fassi Fihri a également indiqué que plusieurs activités complémentaires, répondant pleinement aux attentes de l’IGAT, ont été organisées, dans le cadre du PGL, au profit des inspecteurs auditeurs de l’Inspection, à savoir la formation de son personnel expert sur les techniques de communication et de pédagogie et sur le gestion et la conduite des projets, ainsi que l’élaboration d’un manuel d’audit.

De son cô-té, le chargé d’affaires par intérim à l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, M. Robert P. Jackson a souligné l’implication de l’USAID, dans les efforts de renforcement de la décentralisation et de la démocratie locale au Maroc, mettant l’accent sur le soutien du PGL aux réformes récentes menées dans des domaines aussi importants que la fiscalité locale, les marchés publics locaux, la représentativité des femmes dans les conseils communaux et la mise en place d’un nouveau pilotage opérationnel pour la gestion des villes marocaines.

Il a dans ce sens rappelé le soutien du PGL au renforcement de la transparence, à l’Initiative nationale pour le développement humain, au programme « villes sans bidonvilles » et au processus d’informatisation de la DGCL et des collectivités locales.

Le diplomate américain a par ailleurs souligné que l’USAID-Maroc est en train de finaliser, avec des partenaires, une nouvelle stratégie pour cinq ans pour continuer à soutenir les efforts du Royaume en matière d’éducation, de croissance économique et de renforcement de la démocratie et de la gouvernance.

Initiée par la DGCL en collaboration avec l’USAID, cette journée a pour objectif principal de partager les résultats de l’évaluation du PGL avec les partenaires et bénéficiaires du projet, en vue de mieux appréhender les réalisations et succès du programme, d’en mesurer les limites et d’en tirer les leçons.

Selon les organisateurs, la réflexion qui sera menée à cette occasion permettra également d’identifier les nouvelles opportunités de collaboration entre l’USAID et ses partenaires marocains.

La journée de réflexion est organisée autour de trois panels thématiques couvrant les principaux domaines d’intervention du projet à savoir : « Transparence dans l’administration locale : vers une nouvelle culture dans la gestion des collectivités locales », « Impliquer les citoyens dans les affaires locales : comment généraliser la participation des citoyens ? » et « les moyens d’une performance accrue des collectivités locales : compétences, outils et ressources ».

Mis en oeuvre au Maroc par RTI International, le PGL a adopté comme finalité « de renforcer le processus de démocratisation engagé au Maroc ainsi que l’appropriation citoyenne de ce processus par tous les Marocains ».

MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,