Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le secteur des nouvelles technologies défie de la conjoncture au Maroc
Actualités du Maroc » Economie » Le secteur des nouvelles technologies défie de la conjoncture au Maroc

Le secteur des nouvelles technologies défie de la conjoncture au Maroc

Par: le mardi, avril 23, 2013

Le secteur « matériel, logiciels informatiques et nouvelles technologies » a affiché en 2012 un résultat net d’environ 97,6 millions de dirhams (MDH), en progression de 544,21 % par rapport à un an.

Ce secteur défie ainsi la conjoncture difficile qu’a connue l’activité durant l’année dernière, selon les chiffres du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM).nouvelle-technologie

Cette performance a été enregistrée alors que le chiffre d’affaires du secteur n’a augmenté que de 4,26 pc, passant de 2,38 milliards de dirhams (MMDH) en 2011 à 2,48 MMDH en 2012, indique le CDVM dans sa Newsletter pour le premier trimestre 2013, publiée lundi.

La tendance haussière a également concerné le secteur des sociétés de distribution, leur résultat net passant de 47,8 MDH à 117,8 MDH, soit un accroissement de 146,16 pc, alors que leur chiffre d’affaires s’est situé à 5,67 MMDH (+5 pc).

Toutefois, l’année 2012 n’a pas été aussi propice pour tout le monde. Sur un total de 22, 13 secteurs ont vu leurs résultats nets fléchir au cours de l’année dernière, soit 37 sociétés cotées à la Bourse de Casablanca, relève le document du CDVM, qui note que 25 sociétés cotées ont connu une baisse de leur chiffre d’affaires par rapport à 2011.

Ainsi, en dépit de l’évolution positive de son chiffre d’affaires (+13,80 pc), le secteur du commerce a enregistré un résultat net en baisse de 6,29 pc, de même que le secteur des télécommunications dont le résultat net s’est replié de 17 pc, accompagné d’un léger recul de son chiffre d’affaires.

Le secteur de l’ingénierie et des biens d’équipement industriels a été le plus touché en 2012, avec un fort repli de l’activité de près de 59 pc et une drastique régression en termes de résultat net sectoriel (-412,90 pc) sur l’année 2012 à -108,8 MDH.

Les fortes baisses ont également concerné le secteur du bâtiment et des matériaux de construction et celui des équipements électriques, dont le résultat net global a régressé respectivement de 84,82 pc (32,7 MDH) et 80,31 pc (7,45 MDH).

Pour sa part, le secteur bancaire a enregistré un chiffre d’affaires (produit net bancaire) en progression de 9,27 pc et un résultat net de 8,93 milliards de DH (+3,36 pc).

Selon une étude antérieure réalisée par le Crédit du Maroc capital (CDMC), le climat d’attentisme, qui règne dans la place casablancaise, devrait se prolonger sur les premiers mois de l’année 2013, ce qui devrait se traduire par une évolution ondulée sur la première moitié de l’année en cours, le marché tirant profit du « rendement sur dividende non négligeable offert par les sociétés cotées, en attendant l’application de mesures concrètes à même de sortir le marché de sa torpeur ».

source: Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,