Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le « Tourisme halal », un marché mondial de 103 mrds €, snobé par le Maroc ?
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Le « Tourisme halal », un marché mondial de 103 mrds €, snobé par le Maroc ?

Le « Tourisme halal », un marché mondial de 103 mrds €, snobé par le Maroc ?

Par: le vendredi, septembre 26, 2014

Grenade : La ville andalouse de Grenade a accueilli les 22 et 23 septembre 2014, la première conférence internationale de « tourisme halal », consacré à explorer les potentialités de ce marché mondial grandiose, qui reste largement dominé par des pays non musulmans comme l’Espagne, la France, l’Italie ou la Grande-Bretagne et ce au détriment du Maroc qui reste non-volontaire pour y adapter son offre.

7021282-10743086

En effet, durant la conférence internationale du tourisme Halal, organisée sous l’égide de l’Institut Halal de Cordoue, par le cabinet londonien Creative Minds Media, il a été démontré que le marché mondial du tourisme halal pèse un gros volume d’affaire et représente une filière de croissance des plus vigoureuses mondialement.

Selon une étude réalisée par ‘The Muslim Travel Index 2014 ’, présentée à Grenade  à l’occasion de cette conférence, le marché mondial du tourisme halal représente un volume d’affaire correspondant à plus de 103 milliards d’euros.

Un marché à grand potentiel où le Maroc ne s’y développe pas à cause de son offre inadaptée, malgré le fait qu’il est pays musulman et disposant d’un riche héritage culturel islamique.

Des petits détails d’une importance majeure
Le ‘‘tourisme halal’’, comme ont pu le définir les experts participant à cette conférence de Grenade, désigne l’offre touristique dédiée aux touristes musulmans pratiquants, majoritairement issus des pays du Moyen-Orient et des riches Etat islamiques de l’Asie mineure et du Sud-Est, comme le Kazakhstan, l’Indonésie ou la Malaisie.

Ce tourisme se développe par le biais d’établissements hôteliers, de restauration, de shopping ou de divertissement, qui sont certifiés halal.

Ces certifications peuvent être délivrées par des organismes cultuels publics, comme le conseil des Oulémas au Maroc ou les conseils des fatwas et des affaires islamiques dans les pays européens. Elles peuvent être un vecteur de développement des ventes, par leur utilisation en tant qu’argumentaires marketing, expliquent des conférenciers: « Ce sont des petits détails qu’il faille prendre en compte et qui sont d’une importance majeure pour cette classe de clientèle, comme la signalisation de la direction de La Mecque pour la prière, l’aménagement d’espaces de prière ou l’absence d’alcool des menus », ajoutent-ils.

Des touristes qui dépensent plus
Les conférenciers de Grenade se sont accordés à constater que le marché du tourisme Halal représente un volume d’affaires plus grand et va croissant à une cadence élevée.

Des statistiques présentées à la conférence par El Instituto de Turismo de España (TURESPAÑA), organisme public de promotion de la destination touristique espagnole à l’étranger, ont démontré que les touristes musulmans, acheteurs des services Halal, dépensent plus que les autres catégories de touristes.

Ainsi, détaille Turespaña, les touristes Saoudiens dépensent 2.287 € par personne durant leur séjour touristique, les Émiratis 2.116 € et 1.703 € pour les touristes égyptiens.

Par contre, les touristes occidentaux, qui représentent l’écrasante majorité au marché marocain ne dépassent que rarement l’enveloppe moyenne par personne de 956 € de dépenses et ce uniquement sur les marchés représentant les meilleures offres.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,