Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
L’éloignement de Mustapha Salma ne dédouane ni le polisario ni l’Algérie de leurs responsabilités
Actualités du Maroc » Politique » L’éloignement de Mustapha Salma ne dédouane ni le polisario ni l’Algérie de leurs responsabilités

L’éloignement de Mustapha Salma ne dédouane ni le polisario ni l’Algérie de leurs responsabilités

Par: le samedi, décembre 4, 2010

mostafa salmaL’éloignement de Mustapha Salma et sa remise à la délégation du HCR en Mauritanie ne dédouanent ni le +polisario+, ni l’Algérie de la responsabilité de son enlèvement et de sa torture sur le territoire Algérien, a affirmé, vendredi à Madrid, le père de cet ancien responsable du +polisario+, enlevé en septembre dernier par les milices séparatistes.

« L’éloignement forcé de Mustapha Salma de sa famille est une violation flagrante du droit à la libre circulation et à la liberté d’expression », a dénoncé Ismaili Moulay Salma Ould Sidi Mouloud, dans un entretien à MAP-Madrid, appelant la communauté internationale à condamner « cet acte lâche perpétré par les milices du +polisario+ avec l’aval des autorités Algériennes ».

Mustapha Salma a fait l’objet, depuis son enlèvement le 21 septembre dernier et jusqu’à la veille de sa remise à la délégation du HCR en Mauritanie, de toutes les formes de torture et de menace pour l’obliger à revenir sur sa position en faveur de la proposition marocaine d’autonomie au Sahara, a indiqué M. Ismaili Moulay Salma, affirmant que son fils est suivi actuellement par un médecin du HCR.

« Le calvaire subi par mon fils par les mains des milices séparatistes ne disculpe ni la direction du Polisario ni l’Algérie de leurs responsabilités dans cette affaire », a-t-il souligné.

Selon le père de Ould Salma, les droits fondamentaux de son fils ont été sciemment bafoués par le +polisario+, notamment son droit d’être auprès de sa famille à Tindouf et son droit à exprimer librement ses opinions, appelant les organisations internationales de défense des Droits Humains, la communauté internationale et l’opinion publique mondiale à défendre ces droits fondamentaux de Mustapha Salma y compris celui de revoir ses enfants et ses proches séquestrés dans les camps de Tindouf en Algérie.

Il a, également, lancé un appel pour exercer des pressions sur les dirigeants algériens pour permettre à son fils de jouir de son droit de choisir sans pressions l’endroit où il souhaite s’installer et d’exprimer librement ses opinions.

M. Ismaili Moulay Salma Ould Sidi Mouloud, a, par ailleurs, lancé un appel à la libération de tous les citoyens séquestrés par les milices du +polisario+ dans les camps de Tindouf, et à mettre fin à leur calvaire qui dure depuis plus d’une trentaine d’années.

Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, un ex-haut responsable de la +police du polisario+, avait été enlevé le 21 septembre dernier par les milices des séparatistes sur la route de son retour dans les camps de Tindouf après avoir annoncé son appui à la proposition du Maroc d’accorder l’autonomie au Sahara. Cette position est partagée par son père qui a affirmé, lui aussi, que « l’initiative du Maroc est la meilleure voie pour résoudre le conflit du Sahara ».

M. Ismaili Moulay Salma s’est dit étonné de voir  » les Médias espagnols passer sous silence l’affaire Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, tout en consacrant exclusivement leurs écrits aux activités des séparatistes et aux ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc « .

Enfin, M. Ismaili Moulay Salma n’a pas manqué d’adresser ses remerciements aux organisations internationales de défense des droits de l’Homme qui ont contraint, grâce à leurs pressions, le +polisario+ et l’Algérie à relâcher son fils.

Récemment, une campagne de solidarité internationale avec Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait été lancée depuis Madrid, à l’initiative de deux ONG Américaines de défense des Droits de l’Homme,  » Free my family now  » (Libérez ma famille maintenant), qui milite au nom des femmes sahraouies dont les proches sont séquestrés dans les camps de Tindouf, et «  Leadership Council for Human Rights  »

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , ,