Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Les 5 Scénarios à prévoir : Retrait de l’Istiqlal du gouvernement
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Les 5 Scénarios à prévoir : Retrait de l’Istiqlal du gouvernement

Les 5 Scénarios à prévoir : Retrait de l’Istiqlal du gouvernement

Par: le lundi, mai 13, 2013

Lemag : L’annonce samedi de la décision du conseil national du parti Istiqlal, de se retirer de la majorité gouvernementale évoque 5 scénarios pouvant marquer le développement des événements. chabat-istiklal

Le Roi Mohammed VI, en vertu de l’article 42 de la constitution, le consacrant chef de l’Etat, garant de l’unité nationale et de la continuité de l’Etat et haut arbitre entre ses institutions, intervienne pour trouver issue négociée entre le PJD dirigeant le gouvernement et l’Istiqlal, deuxième force en nombre à la quadroika gouvernant.

Le Roi Mohammed VI pourrait piloter les pourparlers entre les deux partis politiques, pour obtenir le maintien de l’Istiqlal à la majorité, contre un renforcement de sa représentativité au sein du gouvernement ainsi qu’une refonte du programme gouvernemental pour y inclure les principales revendications de l’Istiqlal.

2ème Scénario

Le Roi Mohammed VI constatant que le gouvernement n’a plus de majorité au parlement, et conformément aux dispositions de la constitution, il ouvre consultations avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, les présidents, de la chambre des représentants Karim Ghellab, de la chambre des conseillers Mohamed Cheikh Biadillah et avec le président de la cours constitutionnelle (encore appelée aujourd’hui conseil constitutionnel), à l’issue de quoi, il procède à la dissolution de la chambre des représentants et justifie son acte par un discours officiel à la nation.

Un nouveau scrutin législatif se doit d’être organiser dans les deux mois suivant le discours royal.

3ème Scénario

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dissous lui-même la chambre des représentants comme lui donne droit, la constitution.

Abdelilah Benkirane pose à l’ordre du jour d’un conseil des ministres présidé par le Roi Mohammed VI, sa décision de la dissolution de la chambre des représentants.

Après avoir obtenu la promulgation de sa décision par le conseil des ministres, Benkirane convoque une plénière extraordinaire de la chambre des représentants, devant laquelle il prononce un discours pour justifier sa décision de dissoudre le parlement.

Il conduit alors un gouvernement provisoire durant deux mois, délai durant lequel, une élection législative est organisée.

4ème scénario

La chambre des représentants fait tomber le gouvernement : L’opposition à la chambre des représentants, soumets au vote, une motion de censure contre le gouvernement, la motion est votée puisque le gouvernement n’a plus de majorité après le retrait de l’Istiqlal, le gouvernement tombe mais reste aux affaires provisoirement, jusqu’à ce que le PJD, qui est le 1er parti à la chambre en terme de nombres de sièges (117), ne reconstitue une nouvelle majorité et qu’une personnalité du parti ne soit nommée chef du gouvernement par le Roi Mohammed VI.

5ème Scénario

Abdelilah Benkirane constatant le retrait de sa majorité, du parti de l’Istiqlal, prend contact avec d’autres partis au parlement pour le remplacer, les plus proches de cette possibilité, seraient le rassemblement national des indépendants RNI, et l’union constitutionnelle UC.
source: Lemag
Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,