Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Les algériens surconsomment le ‘Ras el Hanout’ marocain durant le Ramadan
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Les algériens surconsomment le ‘Ras el Hanout’ marocain durant le Ramadan

Les algériens surconsomment le ‘Ras el Hanout’ marocain durant le Ramadan

Par: le samedi, juillet 12, 2014

Alger : Les algériens raffolent des épices marocaines pour bonifier leurs repas durant le mois sacré du Ramadan. Les achats de ces denrées typiquement marocaines explosent sur les marchés des principales villes du pays, spécialement à Maghniyya et à Oran.

6803931-10398280

En effet, si les marocains consomment de plus en plus de dattes algériennes durant le mois du Ramadan, outre frontière, les algériens raffolent des épices marocaines, poivre, cumin, safran ou gingembre et plus spécialement, le Ras El Hanout, le mélange de nombreuses épices qui marque l’art culinaire marocain, auquel les algériens vouent une passion particulière.

Selon le site égyptien, youm7, citant l’agence de presse turque, Anadolu Agency, se sont les marchés de la ville frontalière, Maghniyya, qui se sont spécialisés dans le commerce des épices importées du Maroc, au point que les algériens des quatre coins du pays, y affluent nombreux pour y faire leurs achats avant le mois sacré du Ramadan. De même pour Oran, où des marchands se dédient durant le Ramadan, au commerce des épices marocaines.

Ses filières commerciales sont approvisionnées, selon la même source, via des importations du Maroc, effectuées par de gros négociants algériens, lesquels ont formélisé ce commerce qui était majoritairement contrebandier. Néanmoins subsisteraient sur le marché, des épices importés via des réseaux de contrebande qui réussissent à traverser la frontière avec le Maroc, fermée depuis 1994, par les autorités algériennes.

A propos du Ras El Hanout
Le Ras El Hanout vendu en flacon à travers le monde ne contient que six à dix épices, or sa recette traditionnelle varie entre 24 et 27 ingrédients et peut aller jusqu’à plus de quarante.

Les épices avant mélange, sont lavées, séchées et moulues. On peut y trouver :

1- Cardamome : ‘Qâqulla’ (قعقلة), originaire de Malabar au Sri Lanka.

2- Macis : ‘Bsibsa’, originaire de Java à Sumatra.

3- Galanga : ‘Khdenjal’, (خدنجال) originaire de Chine.

4- Maniguette : ‘Gouza sahraouia’, originaire de Côte d’Ivoire.

5- Noix de muscade : ‘Gouzt ettiab’, originaire de Java à Sumatra.

6- Noix de muscade : ‘Gouza el bloutia’, originaire de Java à Sumatra

7- Quatre-épices : ‘Nouioura’, originaire de la Jamaïque, Antilles.

8- Cantharide : ‘Debban elhand’, un poison violent, réputé aphrodisiaque originaire des Régions méditerranéennes.

9- Cannelle : ‘Qarfa’,

10- Cypéracée : ‘Tara soudania’, originaire du Soudan.

11- Poivre long : ‘Dar felfell’, originaire d’Inde et de Malaisie.

12- Clou de girofle :’Oud en nouar’, originaire de Zanzibar actuel Tanzanie.

13- Curcuma : ‘Qrçoub’ (خرقوم), originaire de l’Inde.

14- Gingembre : ‘Sknjbir’, originaire du Japon.

15- Iris : ‘Oud lamber’, originaire du haut Atlas.

16- Poivre noir : ‘Elbzar’.

17- Lavande : ‘Khzama’.

18- Boutons de roses : ‘Rous el ward’.

19- Cannelle de Chine : ‘Dar el cini’

20- Fruit du frêne : ‘Lissan ettir’

21- Baies de belladone : ‘Zbibet el laïdour’, originaire de Chichaouen.

22- Nigelle : ‘Habbt el soudane’ originaire du Maroc.

23- Gouza el asnab: boules de graines cultivées, agglomérées.

24- Gingembre blanc : originaire du Japon.

25- Fruit d’une asclépiadacée : ‘Hil et abachi’.

26- Cubèbe : originaire de Bornéo.

27- Poivre des moines : ‘Kherouâ’, originaire du Maroc.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,