Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Les hommes d’affaires Settatis en Andalousie
Actualités du Maroc » Economie » Les hommes d’affaires Settatis en Andalousie

Les hommes d’affaires Settatis en Andalousie

Par: le samedi, octobre 23, 2010

Les hommes d’affaires Settatis en AndalousieUne mission économique menée actuellement en Andalousie (Sud de l’Espagne), par la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS) des provinces de Settat, Ben Slimane et Berrechid, a été marquée par la signature, vendredi à Grenade, de deux accords en vue de la consolidation des relations commerciales et d’investissements avec les partenaires Espagnols, apprend-on auprès de la CCIS de Settat.

Les deux accords portant sur un protocole d’intention entre le gouvernement autonome Andalou et le Centre Régional d’investissement (CRI) de Settat et une convention de coopération entre la chambre de commerce de Grenade et son homologue de Settat, ont été paraphés au cours d’une cérémonie en présence notamment du président de la CCIS de Settat, M. Chafik Rachadi et le président de la Chambre de Grenade, M. Javier Jimenez.

Le président de la CCIS de Settat a souligné, dans une allocution, l’importance de la convention de partenariat signée entre la CCIS de Settat et son homologue de Grenade dans la consolidation des relations bilatérales commerciales et d’investissements.

Cette convention est de nature à imprégner une grande impulsion à la présence des entreprises espagnoles au Maroc, a affirmé M. Rachadi, mettant en exergue les grandes opportunités offertes par la région de Settat, un marché naturel d’expansion pour l’Espagne et l’Andalousie.

De son côté, le président de la Chambre de commerce de Grenade, M. Javier Jimenez, a relevé la grande importance des deux conventions paraphées qui faciliteront les échanges commerciaux entre les deux parties.

M. Jimenez a, par ailleurs, souligné le dynamisme et la capacité d’entreprendre du tissu entrepreneurial de Grenade, en dépit de la conjoncture économique difficile, affirmant que ces entreprises sont prêtes à transposer leurs investissements, leurs expériences, et leur savoir-faire dans des secteurs-clés au Maroc comme le tourisme, l’agroalimentaire, la biotechnologie ou les services.

Une délégation de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de services (CCIS) des provinces de Settat, Ben Slimane et Berrechid, conduite par son président, M. Chafik Rachadi, effectue du 20 au 24 octobre courant une mission d’affaires en Andalousie (Sud de l’Espagne).(MAP).

L’objectif de cette mission, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’ouverture sur l’international de la Chambre et qui est menée en collaboration avec la Chambre de Commerce de Grenade, est de favoriser le développement de la coopération économique bilatérale et de mettre en place un cadre de partenariat effectif entre les deux Chambres à même de mieux servir les intérêts communs des opérateurs économiques des deux régions.

La mission a été l’occasion pour les opérateurs économiques de la région de Chaouia-Ouardigha d’explorer, à Grenade et Motril (Andalousie), les opportunités d’affaires et de partenariat avec leurs homologues espagnols, en particulier les entreprises de « Ditema », ainsi que d’exposer les potentialités économiques de la région à leurs interlocuteurs.

Ainsi, les opérateurs économiques de la région de Chaouia-Ouardigha, qui ont effectué une visite à la plate-forme logistique du port de Motril, ont établi des contacts bilatéraux avec leurs homologues de Grenade et avec les entreprises de « Ditema » par secteurs d’activités.

« Ditema » est un consortium de plus d’une centaine d’entreprises espagnoles de la région de Grenade qui a initié un méga projet au Maroc, devant être installé sur une superficie de 402 ha dans la commune de Tamdroust (Province de Settat) et prévoyant la réalisation d’une cité intégrée où les espaces industriels et résidentiels s’intègrent avec un ensemble d’activités de services, centre d’affaires, parc technologique, parc logistique, activités hôtelières, tout en prenant en considération le concept du développement durable.

La future zone industrielle sera réservée principalement aux différentes activités industrielles (70 pc de la surface totale) et aux entreprises de prestation de services (30 pc). Seront ciblés essentiellement, les secteurs de la construction, l’industrie alimentaire, les industries électriques et électroniques et la logistique.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte national pour l’Emergence industrielle, a fait l’objet, le 10 juin dernier, d’une signature de convention entre le groupe espagnol et les départements de tutelle, rappelle-t-on.

Le parc industriel et technologique de « Ditema » nécessitera un investissement de l’ordre de 600 millions d’euros et devra générer un chiffre d’affaires annuel estimé à 670 millions d’euros, selon le consortium Espagnol.

Il permettra également la création de 3.200 postes d’emploi directs et 20.000 indirects

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,