Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Les investissements en infrastructures au Maroc s’élèvent à 11 milliards d’euros durant la période 2008-2012
Actualités du Maroc » Politique » Les investissements en infrastructures au Maroc s’élèvent à 11 milliards d’euros durant la période 2008-2012

Les investissements en infrastructures au Maroc s’élèvent à 11 milliards d’euros durant la période 2008-2012

Par: le mercredi, octobre 27, 2010

M. Karim GhellabLe ministre de l’Equipement et des Transports, M. Karim Ghellab a indiqué mercredi que le Maroc a prévu d’investir quelque 11 milliards d’euros en infrastructures de transport durant la période 2008-2012.

M. Ghellab, qui intervenait lors d’une réunion sur « Les risques de sous-investissement en infrastructures« , tenue dans le cadre du Forum économique mondial sur la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (26-28 octobre), a rappelé qu' »en dix ans, le Maroc a quadruplé ses investissements en infrastructures de transport », soulignant qu’un développement intégré requiert des infrastructures performantes.

« Le Maroc capitalise sur les infrastructures », a-t-il dit, faisant observer qu’une amélioration des infrastructures est à même de contribuer au développement à la fois économique et humain.

Au sujet de la politique menée par le gouvernement pour attirer davantage d’Investissements directs étrangers (IDE), le ministre a relevé que le Royaume a, dans une logique d’intégration, adopté des stratégies sectorielles bien définies, citant à titre d’exemple le « Plan Emergence », outre le lancement de plusieurs chantiers d’infrastructures (Complexe portuaire Tanger-Med, Réseau autoroutier etc.).

Le Maroc, à l’instar des pays en transition, a adopté plusieurs programmes pour juguler les déficits sociaux et lutter contre la pauvreté, a poursuivi M. Ghellab, citant les projets de désenclavement des populations rurales et d‘approvisionnement en eau potable.

Le Forum économique mondiale sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, ouvert mardi à Marrakech, réunit des décideurs politiques et des chefs d’entreprise, ainsi que des représentants de la société civile et les leaders d’opinion les plus influents sur le plan régional et international, en vue de mener une réflexion sur une stratégie de croissance et de développement pour la région dans un contexte de crise économique mondiale, de volatilité des prix du pétrole, de pénurie d’eau ou encore la problématique lancinante de l’immigration.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette réunion de trois jours servira également de plate-forme pour décortiquer de manière collective la réalité de l’après crise dans le but de prendre les décisions et les mesures qui s’imposent tant à l’échelle nationale que régionale.

Une attention particulière sera accordée aux fonds souverains et à leur orientation croissante vers un engagement régional dans des domaines essentiels, entre autres, les énergies renouvelables, la santé et les systèmes sociaux, le développement des infrastructures et les avancées technologiques.

Le programme du Forum s’articule autour de trois grands axes: « Réponses régionales aux risques globaux », « Encourager une croissance durable » et « Afrique du Nord: nouvelles régions de partenariat commercial ».

Source : MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,