Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Les maghrébins de Suisse, objets d’une enquête des autorités fédérales helvétiques
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Les maghrébins de Suisse, objets d’une enquête des autorités fédérales helvétiques

Les maghrébins de Suisse, objets d’une enquête des autorités fédérales helvétiques

Par: le jeudi, juillet 3, 2014

Berne : La population maghrébine ou d’origine maghrébine en Suisse reste par comparaison à celles des autres pays d’Europe occidentale, faible de nombre, elle ne représenterait que 1% des étrangers vivants en suisse et ne serait ainsi nombreuse que de 18000 individus.

6775471-10357090

L’Office fédéral des migrations (ODM), organisme étatique suisse spécialisé, a mandaté le Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population pour réaliser une enquête sur la population maghrébine en Suisse issue des trois pays, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

Les résultats de cette enquête ont été publiés sur le site Web officiel des autorités fédérales suisses et sur le portail de l’ODM.

Cette étude a analysé 3 facteurs clés que sont : – L’histoire de la migration maghrébine en Suisse, – la situation socio-économique et culturelle des maghrébins en Suisse, – Leurs rapports multiples et variés avec leurs 3 pays d’origine.

Selon les résultats de cette enquête, marocains, algériens et tunisiens envisagent leur établissement en Suisse à très long terme. Cette volonté de s’établir pour définitif dans la confédération helvétique a été renforcée par les troubles générés au Maghreb par le printemps arabe.

Sur le volet économique, les maghrébins de Suisse, relève l’OMD, ne contribuent que faiblement au développement économique de leurs pays respectifs. Néanmoins, l’office a souligné que coté actions caritatives, marocains, algériens et tunisiens initient intermittemment des actions sociales au profit des populations défavorisées de leurs pays, par l’envoi d’un temps à l’autre de médicaments ou de chaises roulantes pour personnes handicapées. De même, des universitaires maghrébins en Suisse ont été signalés comme proposant de dispenser volontairement des cours dans leurs pays d’origine.

L’étude de l’OMD a comporté un volet prospectif sur l’évolution dans le futur de la migration maghrébine en Suisse. L’enquête a signalé que le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, seront dans les futurs courts et moyens termes, incapables d’absorber les primo-demandeurs d’emploi dans leurs marchés du travail. Cette prévision est objet d’inquiétudes, que plus de maghrébins, jeunes pour la plupart, voudront immigrer en Suisse pour des raisons économiques.

Ce fait prévisible, recommande l’OMD, nécessiterait de la part de la Suisse, une coopération plus poussée avec les trois pays nord-africains, en vue d’un développement économique à même de retenir sur place les candidats à l’immigration par des offres d’emplois stables.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,