Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Libération de Skah : une force de mobilisation
Actualités du Maroc » Sport » Libération de Skah : une force de mobilisation

Libération de Skah : une force de mobilisation

Par: le lundi, juin 24, 2013

Dès l’annonce de la libération sans caution par la justice française de l’ancien champion olympique Khalid Skah, un sentiment de soulagement a envahi la famille de l’athlétisme national.

« Je suis heureux pour mon pays, pour la FRMA et pour Skah. J’ai accompli juste un devoir », c’est en ces termes que AbdessalamAhizoune, président de la FRMA,  s’est exprimé dans une déclaration à la presse à la suite de la relaxe sous contrôle judiciaire  de l’ancien champion olympique Khalid Skah interpeléen milieu de semaine à l’aéroport parisien d’Orly dans le cadre d’une instruction judiciaire suite à une demande d’extradition de la Norvège.khalid-sekkah

Il faudra cependant rappeler ici que cette mise en liberté a été obtenue sans le versement d’aucune caution comme l’avait rapporté certains médias nationaux. C’est ainsi grâce à une demande judiciaire normale,  introduite  par l’avocate française mandatée par la FRMA,  que le juge d’instruction parisien a pris cette décision tout en demandant au prévenu de ne pas quitter le territoire français jusqu’à la fin de cette procédure.

L’arrestation de Skah en France avait provoqué un mouvement spontané de solidarité dans le milieu sportif et associatif national. Un soutien somme toute normal et naturel eu égard aux différents rebondissements que l’affaire Skah a connu depuis son déclenchement à la suite d’un différents avec son ex-épouse norvégienne à propos de la garde de leurs deux enfants.

L’ancien champion olympique avait depuis 2010 mené plusieurs campagnes de sensibilisation sur ce qu’il a toujours qualifié comme une injustice qui l’avait concerné dans ce différent. Skah avait alors accusé des membres de l’ambassade de Norvège à Rabat d’avoir fomenté une opération d’exfiltration de ses deux enfants avant de les transférer  sous couvert d’une immunité diplomatique vers la  Norvège.

L’histoire de cette querelle familiale, reprise par de nombreux médias, a dû enfler de rebondissement en rebondissement à tel enseigne qu’elle s’apparente à un film digne des opérations secrètes du temps de la guerre froide. Des agents secrets norvégiens avaient fait en sorte que les enfants Skahpuissent quitter le territoire national illégalement à bord d’un bateau de plaisance  via à un port du nord du Maroc.

L’appui apporté par la FRMA et plusieurs acteurs de la société civile devra certainement peser dans le contexte global de cette affaire sachant que les autorités norvégiennes ont d’ores et déjà introduit une requête auprès de la justice française demandant l’extradition du marocain Skah accusé de « violence familiale » comme le soutien son ex-épouse.

source: Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,