Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
La Loi de Finances veut réduire de moitié le déficit en logement
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » La Loi de Finances veut réduire de moitié le déficit en logement

La Loi de Finances veut réduire de moitié le déficit en logement

Par: le jeudi, octobre 24, 2013

Le gouvernement s’est fixé comme objectif, dans le cadre du Projet de Loi de Finances 2014, de réduire le déficit en logements de moitié à l’horizon 2016.

logement-social

L’objectif est d’atteindre 400.000 unités au lieu de 840.000 enregistrés en 2011 à travers la production de 170.000 unités/an.

Cette politique publique dans le secteur de l’habitat qui consiste à combler le déficit en logements, vise également à offrir des conditions favorables d’insertion sociale pour les populations défavorisées, relève une note de présentation de la loi de finances publiée sur le site institutionnel du ministère de l’Economie et des finances.

En outre, l’année 2014 connaîtra l’accélération du Programme « Villes Sans Bidonvilles », à travers notamment, la déclaration de 11 nouvelles villes sans bidonvilles, à savoir : Ksar Lekbir, Sidi Slimane, Ben yakhlef, Kalaa des Sraghnas, Settat, Sidi Bennour, Al Hoceima, Berkane, El Brouj, Es-Smara et Sidi Yahya Al Gharb.

Pour sa part, le programme de réhabilitation des constructions menaçant ruine prévoit, au titre de l’année 2014, le lancement des travaux pour 8 nouveaux programmes dans les villes de Casablanca, Lakbab, Benguerir, Kalaa Des Sraghna, Ksar Lakbir, Meknès, Safi et Salé au profit de 15.000 ménages.

Aussi, et en vue de combler le vide juridique constaté dans ce domaine, un projet de loi sur les constructions menaçant ruine a été établi et mis dans le circuit d’approbation et d’adoption.

Durant le même exercice, il est prévu l’engagement de 60 nouveaux programmes de mise à niveau urbaine et de projets inscrits dans le cadre de la Politique de la Ville, en vue de généraliser l’accès aux équipements de base et d’améliorer le cadre bâti et la qualité des espaces urbains dans les villes.

120.000 logements à 250.000 DH d’ici fin 2014

Concernant le Programme de logements sociaux à 250.000 DH, le nombre cumulé de logements achevés pourrait attendre 120.000 logements à fin 2014.

En 2014, le programme de logements destinés à la classe moyenne prévoit le lancement de 5.000 logements.

Introduit dans le cadre de la Loi de Finances de l’année 2013, ce nouveau dispositif a pour objectif la promotion du logement de la classe moyenne en offrant des logements d’une superficie comprise entre 80 m² et 120 m² avec un prix de vente du mètre carré n’excédant pas 6.000 DH au profit des citoyens dont le revenu mensuel net ne dépasse pas 20.000 DH.

Par ailleurs, compte tenu de la persistance des déficits sociaux que connait notre tissu urbain, chaque ville, appuyée par l’Etat, est désormais appelée, dans le cadre d’une politique territoriale assurant la mixité sociale et le développement durable à se mobiliser pour initier son projet de développement intégré, en vue de faire face aux défis urbains, accroître la compétitivité de son territoire et produire les conditions de son essor économique et social. Une telle orientation implique la mise à contribution de l’ensemble des opportunités qu’offre la ville comme lieu de production, d’échange et de mobilité des produits, des hommes, des capitaux et des savoir-faire.

Source:Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,