Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
L’ouragan Ike menace les Etats-Unis
Actualités du Maroc » Sciences » L’ouragan Ike menace les Etats-Unis

L’ouragan Ike menace les Etats-Unis

Par: le mercredi, septembre 10, 2008

L’ouragan Ike, balayant les eaux du Golfe du Mexique, poursuivait lentement sa route mercredi vers les Etats-Unis et les côtes du Texas, après avoir traversé Haïti, où il a fait plus de 100 morts puis Cuba où il a entraîné l’évacuation de 2,6 millions de personnes et fait quatre morts.

L’ouragan, désormais classé en catégorie 1, la plus faible sur l’échelle de Saffir-Simpson, risque cependant de se renforcer après être passé au-dessus des eaux chaudes du Golfe du Mexique, selon le Centre national américain des ouragans (NHC).

Tôt mercredi, Ike était localisé à environ 165 kilomètres au nord-nord-ouest de la pointe ouest de Cuba, et se déplaçait à la vitesse de 11 kilomètres/heure vers le nord-ouest, en direction de l’Etat américain du Texas qu’il pourrait atteindre samedi, selon le NHC.
Les vents, accompagnés de fortes rafales, soufflaient à 130 kilomètres/heure.
Dans le Golfe du Mexique, où se concentre le quart de la production américaine de pétrole (1,3 million de barils de brut par jour), le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé avoir évacué par précaution 150 employés de ses installations off-shore, et s’apprêtait à évacuer mercredi les 500 employés restants.
D’autres compagnies, comme la britannique BP ou la française Total, envisageaient d’emboîter le pas à Shell dans cette région pétrolière où la production ne s’est pas encore relevée du passage de l’ouragan Gustav.
Mardi, Ike avait balayé pendant cinq heures la province occidentale de Pinar del Rio, voisine de celle de La Havane, avant d’atteindre le Golfe du Mexique.

Aucune information sur d’éventuels dégâts n’était disponible pour la région de Pinar del Rio où plus de 60% du territoire, célèbre pour ses plantations de tabac, avait été dévasté le 30 août par Gustav.
A La Havane, totalement privée d’électricité comme presque toute l’île, des brigades de secouristes étaient déployées mardi soir pour dégager des rues bloquées par la chute d’arbres ou de feux de signalisation.
Toute circulation à pied ou en véhicule était interdite sans autorisation pour les 2,2 millions de Havanais, dont 240.000 avaient été évacués dans des refuges ou chez des particuliers, notamment dans le quartier historique de la Vieille Havane qui risquait d’être inondé, selon la Défense civile.
« J’avais l’impression que le vent emportait tout. Des arbres sont tombés, je n’ai pas pu dormir de la nuit », a déclaré à l’AFP une habitante de 49 ans du quartier du Vedado.

Quelque 2,6 millions de personnes, dont 10.000 touristes étrangers, ont été évacuées sur cette île de 11 millions d’habitants, dont la grande majorité ont elles hébergées chez des proches, selon le colonel José Betancourt de la Défense civile.
Certains des habitants évacués ont commencé à rentrer après le passage lundi d’Ike sur le centre et l’est, où il a fait quatre morts notamment lorsque des maisons se sont effondrées.
Les « mesures anticyclone » à Cuba sont dirigées d’une main de fer par les autorités communistes et, avant le passage d’Ike, il n’y avait pas eu de morts dus à un ouragan dans l’île depuis Dennis en 2005, qui avait fait 16 tués.
Selon les météorologues cubains, jamais encore Cuba n’avait été frappé par deux ouragans en seulement huit jours, comme cela vient d’arriver avec Ike et Gustav.

En Haïti, un nouveau bilan établi par l’ONU mardi faisait état de 101 personnes mortes depuis lundi aux Gonaïves, ville du nord du pays la plus touchée par les intempéries.
Dans ce pays très pauvre, des centaines de personnes sont mortes et plus de 800.000 personnes ont été affectées, selon l’ONU, par le passage en trois semaines de quatre dépressions majeures, Fay, Gustav, Hanna puis Ike.

La Fédération internationale de la Croix-Rouge a lancé mardi un appel de fonds de 3,9 millions d’euros pour « soutenir l’action humanitaire de la Croix-Rouge cubaine, confrontée à une saison cyclonique destructrice ».

© 2008 AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,