Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
M. Mezouar appelle à la mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics
Actualités du Maroc » Economie » M. Mezouar appelle à la mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics

M. Mezouar appelle à la mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics

Par: le mardi, avril 21, 2009

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Salaheddine Mezouar a appelé, lundi à Rabat, à la mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics en termes de maîtrise des nouvelles technologies de l’information et de généralisation des bonnes pratiques.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Salaheddine Mezouar a appelé, lundi à Rabat, à la mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics en termes de maîtrise des nouvelles technologies de l’information et de généralisation des bonnes pratiques.

S’exprimant lors de l’ouverture du colloque national sur la « gestion des marchés publics : Etat des lieux et perspectives », M. Mezouar a mis l’accent sur la nécessité du professionnalisme, de responsabilisation et d’intégration du contrô-le interne comme outil de prévention des risques, en vue de garantir les objectifs de transparence, d’égalité de traitement et d’éthique tracés par le décret régissant les conditions et formes de passation des marchés de l’Etat.

Après avoir rappelé les avancées de la réforme de 2007 en matière de transparence dans la passation des marchés et d’efficacité de la commande publique, il a précisé que « les ressources publiques affectées à la réalisation des marchés passés par l’Etat, les collectivités locales et les entreprises dépassent 130 milliards de dirhams, soit l’équivalent de 15 pc du PIB national en 2008 ».

M. Mezouar a souligné, en outre, l’importance de la bonne gouvernance qui doit se traduire notamment par l’émergence d’une administration moderne au service du développement socio-économique du pays et à l’écoute du citoyen et de l’entreprise.

Il a cité, dans ce cadre, certaines réformes telles que la mise en oeuvre de la stratégie de développement de l’administration électronique, la création de l’Instance centrale de prévention de la corruption et la mise en place de l’Unité de traitement du renseignement financier.

Pour sa part, le Trésorier général du Royaume, M. Said Ibrahimi a indiqué que la Trésorerie générale du Royaume (TGR) a mis en place un pô-le d’expertise dédié aux marchés publics, ajoutant que la Modernisation du cadre légal et réglementaire de la passation des marchés et le renforcement de la capacité de gestion des différents acteurs publics sont autant de chantiers qui traduisent la volonté du gouvernement à garantir la transparence et la moralisation de la vie publique.

Il a rappelé, à ce propos, la création d’une base de données sur les marchés publics, la mise en ligne du palier d’un système intégré pour la gestion intégrée de la dépense (GID) en 2009 ainsi que le lancement du portail national des marchés publics, annonçant que d’autres paliers seront progressivement lancés.

De son cô-té, M. Mats Karlsson, directeur pour les pays du Maghreb à la Banque mondiale (BM), a affirmé que le système marocain est « considéré équivalent aux meilleures pratiques internationales » en matière de passation des marchés publics, rappelant que le Royaume a été parmi les premiers pays à adhérer au programme pilote d’évaluation des systèmes nationaux de passation des marchés, lancé par la BM.
Organisée par la TGR, cette rencontre de deux jours se veut une occasion pour traiter de plusieurs thèmes relatifs notamment à la « réglementation des marchés publics », à la « liberté d’accès et le système de recours à l’épreuve de la réalité » et aux « marchés publics et intégrité ».

MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,