Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Manifestants marocains : Nous aimons les algériens ! Mais sommes en colère contre leur régime
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Manifestants marocains : Nous aimons les algériens ! Mais sommes en colère contre leur régime

Manifestants marocains : Nous aimons les algériens ! Mais sommes en colère contre leur régime

Par: le jeudi, octobre 31, 2013

A Rabat devant le siège de l’ambassade d’Algérie, ont manifesté, hier, nombreux citoyens marocains, activistes civiles, syndicalistes ou hommes politiques, contre l’exacerbation des agressions du régime algérien contre le Maroc.

6006127-8955146

Clamant des slogans pour la défense de l’intégrité territoriale du Maroc, que le pouvoir algérien investit le gros de ses moyens pour la détruire, notamment dans les provinces du sud, nombreux manifestants marocains ont tenu à dire, que leur colère n’est point orienté contre le peuple algérien, lui même victime, mais contre son régime, qui agresse le Maroc et insulte via ses organes de propagande, le peuple marocain tout entier.

«Nous nous sommes réunis ici devant l’ambassade d’Algérie, pour transmettre deux messages à deux parties distinctes en Algérie, fraternité, solidarité et amour pour le peuple algérien frère, et fermeté, engagement et résistance face à la dictature militaire algérienne qui voudrait utiliser le Maroc comme un trompe l’œil, pour détourner l’attention du peuple algérien, de la supercherie politique et le drame socioéconomique qui se trame contre lui, au sommet du pouvoir» a clamé devant les caméras de télévision, un responsable syndical de Rabat.

A rappeler que dés l’annonce de la candidature pour un 4ème mandat consécutif, du président hémiplégique Abdelaziz Bouteflika, se sont multipliées les attaques politiqut médiatiques contre le Maroc, illustrées par des sorties insultantes de ministres algériens ces contre le royaume, qui à l’occasion de chaque voyage qu’ils effectuent à l’étranger, ils ne manquent jamais de réciter des accusations à l’encontre du Maroc.

Ce fut le cas du ministre de la propagande Abdelkader Messahel à Bruxelles, qui avait traité le royaume de narcotrafiquant, de blanchisseur d’argent sale et de financier du terrorisme en Afrique.

En outre, le président algérien a fait lire un message d’insultes au royaume, par son ministre de la justice, devant une rencontre de soutien au Polisario, organisée à Abuja au Nigeria, avec y contenus, des accusations graves au Maroc de violations des droits de l’homme au Sahara et un appel à porter plainte contre le royaume devant la justice internationale.

Tout cela pour détourner vers la haine du voisin, la rue algérienne, estomaquée par la triste nouvelle que leur pays sera gouverné par un homme invalide, incapable d’initier le moindre projet de développement qui sortira le peuple algérien de sa pauvreté.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,