Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
La Marche de Casablanca : Tous des palestiniens
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » La Marche de Casablanca : Tous des palestiniens

La Marche de Casablanca : Tous des palestiniens

Par: le lundi, avril 2, 2012

C’est véritablement une marche émouvante organisée ce dimanche à Casablanca pour soutenir la ville d’Al Qods en proie à une politique de judaïsation tous azimuts qui cherche à en faire une capitale éternelle de l’Etat hébreu.
Marche-qods-casaDes milliers de marcheurs ont, en effet, battu le pavé et scandé des slogans contre les velléités de judaïsation et l’embargo décrété contre Al Qods et ce, tout au long du parcours de cette marché populaire organisée à l’appel du Groupe d’action nationale de soutien à l’Irak et à la Palestine et l’Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne (AMSLP).

Inscrite dans le cadre d’une marche mondiale pour la ville d’Al Qods, organisée en Palestine et dans différents autres pays arabes et islamiques à l’occasion de la célébration du 36ème anniversaire de la journée de la terre, cette marche a été une occasion pour les marocains d’exprimer encore une fois leur soutien inconditionnel à la cause palestinienne et dénoncer toutes les manÂœuvres ourdies par l’occupant en vue de dénaturer le cachet islamique, culturel et historique de la ville sainte.

 »Nous continuerons à condamner les exactions de l’occupant dans la ville d’Al Qods et toute la Palestine bien aimée. Les israéliens sont dans l’erreur s’ils croient que la communauté internationale restera indéfiniment passive face à toutes les formes de judaïsation, de violations et de massacre perpétrés dans les territoires occupés », a déclaré à la MAP Khadija Raji, membre du Bureau Politique de l’USFP avant d’ajouter que toutes les manÂœuvres de judaïsation et de colonisation en Palestine ne changeront en rien la place privilégiée qu’occupe la cause palestinienne dans le cÂœur des musulmans ».

Comme le montre le témoignage émouvant de ce vieil homme, un octogénaire, qui malgré le poids des âges, a répondu à l’appel en marchant au milieu de la foule tout en priant à haute voix pour que Le Très Haut protège Al Qods et punisse les occupants. D’une voix émue, il espère que tous les musulmans prieront un jour sous la coupole d’Al Qods.

Et comme ce vieil homme, ils sont tous venus, de toutes les régions du Royaume, tout au long des boulevards sillonnés et durant les quatre kilomètres de marche, ils ont crié leur indignation face à la judaïsation et la politique de colonisation systématique des territoires palestiniens, portant des maquettes d’Al Qods et les drapeaux national et palestinien.

Des slogans qui dénoncent les massacres et les crimes contre l’humanité :  »La tajouiaâ, La Hissar, al Intissar Lilahrar » (Ni Affamation, ni embargo, la victoire aux hommes libres »,  »Harbou attahrir Achaâbia, Hia tarik al Houryia » (la guerre de la libération populaire est la voie de la liberté),  »Gaza, gaza, ramzou Al izza » (Gaza, le symbole de la fierté),  »Maghariba len n’nssa, haratouna bialksa, babounat bialksa, chouhadaounat bialksa, len n’nssa ikhwanounat bialksa » (Nos Marocains, nous n’oublierons jamais, notre quartier, notre porte et nos martyrs dans la ville d’Al Qods ».

Des slogans qui expriment aussi l’attachement indéfectible des marocains à la cause palestinienne comme ce jeune de vingt ans brandissant un portrait d’Al Qods et intarissable sur le sujet. D’une voix qui trahit toute son amertume et son indignation, il dit :  » Il est inadmissible et honteux de rester passif face aux exactions de l’occupant et sa politique de judaïsation systématique. D’où, ma présence ici aux côtés de mes compatriotes pour dénoncer cette politique du fait accompli ».

Parmi cette foule en colère, unie pour la cause, le ministre de la justice et des libertés, Mustapha Ramid marchait aux côtés du benjamin de ses enfants. Il déclare à la MAP que « les marocains et les palestiniens sont deux peuples frères et que cette marche est une démonstration de solidarité avec les palestiniens qui vivent depuis des décennies dans les privations et les humiliations ».

« Cette marche est comme d’ailleurs toutes les précédentes revêt une forte charge émotionnelle. Nous partageons les souffrances de nos frères palestiniens et nous n’accepterons jamais la judaïsation d’Al Qods Asharif, première Qibla et troisième Haram pour les musulmans », a-t-il souligné.

Autre témoignage, celui de la députée (UC), Mme Oum Al Banine Lahlou, pour qui cette marche est « un devoir national au vu des souffrances qu’endurent les palestiniens », exhortant la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à cette situation tragique qui n’a que trop durer.

« Au nom de la Palestine et des valeurs universelles, nous plaidons pour accorder aux Palestiniens le droit à une vie digne, à la liberté et à l’indépendance. Nous appelons aussi à mettre fin à l’embargo et à la politique de judaïsation de la ville d’al Qods », a-t-elle dit dans une déclaration à la MAP.

Une marche de plus pour dire aux dirigeants israéliens que les politiques de judaïsation et de colonisation ne pourront jamais changer le cours de l’histoire et dénaturer l’identité et le cachet spirituel et culturel de la ville sainte d’Al Qods.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,