Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Des marches à Casablanca, Fès, Marrakech, Safi et Essaouira pour réclamer des réformes
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » Des marches à Casablanca, Fès, Marrakech, Safi et Essaouira pour réclamer des réformes

Des marches à Casablanca, Fès, Marrakech, Safi et Essaouira pour réclamer des réformes

Par: le lundi, juin 6, 2011

marche 5 juinLes villes de Casablanca, Fès, Marrakech, Safi et Essaouira ont connu, dimanche, des marches réclamant davantage de réformes.

A Casablanca, les marcheurs réunis à l’appel de la section locale du mouvement 20 février et appuyés par des associations de la société civile, ont réclamé des réformes politiques et socioéconomiques.

De la place La Victoire à Derb Omar, en passant par l’avenue Driss Lahrizi avant d’atteindre la place Mohammed V, les manifestants appelaient à une constitution démocratique, davantage de justice sociale et un intérêt particulier envers les franges démunies.

A Fès, une marche a eu lieu en fin d’après-midi pour revendiquer davantage de réformes politiques, économiques et sociales.

Les marcheurs ont scandé des slogans appelant à une justice indépendante et impartiale, une distribution équitable des richesses, la traduction devant la justice des responsables de dilapidation des deniers publics et à l’élimination de toutes les formes de clientélisme.

Les participants à cette marche, qui s’est dispersée dans le calme, vers 21h45, ont, par ailleurs, appelé à mettre toute la lumière sur le décès, jeudi dernier à l’Hôpital Mohammed V de Safi, du manifestant Kamal Ammari.

A Marrakech, une marche similaire a été organisée dans le quartier Daoudiate et l’avenue Palestine et s’est déroulée dans un climat empreint de calme et de responsabilité.

Les manifestants ont notamment appelé à consacrer la justice sociale, à améliorer l’enseignement et à généraliser l’accès aux soins médicaux et à l’emploi.

A Safi, plusieurs acteurs associatifs et politiques ont pris part à une marche spontanée et pacifique partie du quartier Dar Bouôuda en direction de la place de l’Indépendance.

Les marcheurs revendiquaient la lutte contre la corruption et l’adoption d’une Constitution démocratique avec des instances élues crédibles.

Ils ont également plaidé pour le droit à l’emploi, la résolution des problèmes d’habitat, l’amélioration des prestations en matière de santé et d’éducation ainsi que pour la mise en place de conditions propices au développement économique dans la province.

A Essaouira, une autre marche pacifique a été organisée, à l’appel de la coordination locale du mouvement local 20 février pour réclamer des réformes politiques et socioéconomiques.

Les marcheurs ont aussi appelé à l’ouverture d’une enquête sur le décès de Kamal Ammari.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,