Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Maroc : Les industriels pharmaceutiques contre toutes baisses des prix des médicaments
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Maroc : Les industriels pharmaceutiques contre toutes baisses des prix des médicaments

Maroc : Les industriels pharmaceutiques contre toutes baisses des prix des médicaments

Par: le jeudi, septembre 26, 2013

Les associations professionnelles fédérant l’ensemble du secteur de l’industrie pharmaceutique marocain (AMIP, MIS et AMMG) ont exprimé leur total refus, de toute baisse des prix de médicaments au profit des malades marocains, qu’opérerait le gouvernement d’Abdelilah Benkirane.


5902651-8794235

Dans un communiqué commun, les industriels du secteur au Maroc ont dit leur «étonnement» et leur «inquiétude» suite à la présentation par le ministère de la santé, d’un projet de décret portant sur la baisse des prix.

«Cette baisse a été programmée unilatéralement par le Ministère de la Santé» ont décrié les industriels pharmaceutiques marocains.

«Nous contestons vigoureusement et unanimement, le nouveau projet de décret dans son approche non consensuelle, partielle et contraire aux principes de la transparence et de la concertation qui ont toujours caractérisé nos échanges avec notre Ministère de tutelle» ont solennellement déclaré, les professionnels du secteur.

Selon eux, «cette approche aura des impacts socio-économiques catastrophiques sur une industrie pharmaceutique marocaine déjà fragilisée malgré une existence de 60 ans au service de la santé des marocains».

Les industriels, menacent enfin que «cette décision mettra en péril les investissements présents et futurs économiquement importants pour notre pays, la pérennité du secteur, la création d’emplois ainsi que le développement de l’export».

A rappeler que le ministère de la santé avait évoqué une possible future baisse des prix, de plus de 1000 médicaments, au profit des consommateurs marocains.

Les baisses programmées pourraient atteindre 80% des prix actuels.

Cela concernerait plusieurs classes d’antibiotiques, les antidouleurs, les traitements de certains dérèglements des fonctions uro-sexologiques, des traitements antidiabétiques et des médicaments pour les pathologies cardiovasculaires.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,