Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Maroc : La récolte 2014 de céréales en décroissance – Du blé russe pour compenser
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Maroc : La récolte 2014 de céréales en décroissance – Du blé russe pour compenser

Maroc : La récolte 2014 de céréales en décroissance – Du blé russe pour compenser

Par: le jeudi, août 28, 2014

Casablanca : Le ministère de l’agriculture marocain a produit une prévision préliminaire des chiffres de la saison agricole 2014. La récolte céréalière a significativement ralenti par rapport à l’année dernière et à la moyenne des cinq dernières années.

6933633-10600653

En effet, la moisson 2014 de céréales au Maroc a été estimée par le ministère de l’agriculture à 7 millions de tonnes, soit environ 29% en dessous de la récolte exceptionnelle de l’an dernier, et 16% en dessous de la moyenne quinquennale.

La récolte de blé est estimée à 5,1 millions de tonnes, soit 10% en dessous de la moyenne sur cinq ans et 27% moins que l’an dernier. La récolte d’orge, utilisé principalement comme fourrage est estimée à 1,7 million de tonnes, soit environ 37% de moins que l’an dernier et environ 32% en dessous de la moyenne quinquennale.

Selon ses données ministérielles rapportées par le site ukrainien spécialisé, blackseagrain, le Maroc aura massivement recours à l’importation de céréales des pays étrangers pour compenser ses déficits de stocks. Ainsi, il est rapporté que d’ores-et-déjà, le groupe bancaire Attijariwafa Bank, a signé un contrat avec une fédération marocaine de commerce de blé pour financer des importations de blé russe pour la saison 2014/15, à hauteur de 300 millions de dollars.

A noter, selon la même source, que le Maroc va usuellement sur les marchés mondiaux de céréales entre Octobre et Mai, ce dernier mois étant le début des moissons au Maroc. Le gouvernement accompagne ces mouvements sur les marchés par des mesures douanières selon les circonstances.

A propos de la production céréalière au Maroc
Les céréales d’automne (blé tendre, blé dur et orge) occupent 5 millions d’hectares en moyenne, soit plus de 50 % de la SAU du pays. Le blé tendre et l’orge représentent chacun 40 % environ de cette surface et le blé dur 20 %.

La production moyenne établie sur les 5 campagnes agricoles allant de 2005/2006 à 2009/2010 a été de 61,4 millions de quintaux. Mais cette production est extrêmement variable, fortement corrélée à la pluviométrie, elle peut varier de 25 à 100 millions de quintaux.

Trois régions économiques : Marrakech-Tensift-Alhaouz, Doukkala-Abda et Chaouia-Ouardigha ont une vocation céréalière marquée; ensemble elles représentent plus de 40 % de la production nationale.

Les céréales de printemps occupent seulement environ 230 000 ha pour le maïs et 6000 ha pour le riz.

Ces caractéristiques font de la pluviométrie un facteur essentiel des revenus de la population rurale. Par incidence, les conditions climatiques ont aussi un impact non négligeable sur les performances globales de l’économie.

Source:LEmag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,