Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Maroc Telecom, une entreprise citoyenne performante
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Maroc Telecom, une entreprise citoyenne performante

Maroc Telecom, une entreprise citoyenne performante

Par: le jeudi, juillet 25, 2013

Recevant un parterre de journalistes dans le siège flambant neuf à Rabat, le président du directoire Abeslam Ahizoune affichait la sérénité des grands jours. Tous les voyants sont au vert.ahizoune-mp_1

Le grand auditorium de la Tour du nouveau siège de Maroc Telecom, par cette douce soirée ramadanesque de mercredi 24 juillet, a accueilli la conférence de presse de présentation des résultats du groupe du 1er trimestre 2013. Des résultats marqués du coin de l’efficience et de la performance en dépit d’un contexte macroéconomique contraignant et d’une exacerbation du contexte concurrentiel.

Espace culturel de haute facture

Dans une déclaration liminaire, Ahizoune a tenu à rappeler que le nouveau siège de Maroc Telecom est une contribution citoyenne de l’opérateur historique au patrimoine architectural de la capitale. Cet auditorium, équipé avec les technologies les plus modernes, a été pensé comme un espace culturel polyvalent qui sera mis gracieusement à la disposition de la ville de Rabat. L’animation et la programmation de cet espace exceptionnel avec un musée lui attenant sont confiées à Janine Letrot, membre du Directoire du groupe. Plus qu’un siège social d’entreprise, la nouvelle Tour Maroc Telecom est un espace culturel de haute facture.

Le musée, construit sur deux étages, restitue la mémoire collective du Maroc en matière de télécommunication. Il sera ouvert au grand public début août prochain avec une programmation spécifique pour le monde de l’éducation.

Des résultats positifs dans un contexte contraignant

Du côté des de ses résultats, Maroc Telecom le premier opérateur de télécommunications au Maroc, affiche  une hausse de 12,6 pc du résultat net au premier semestre 2013, a affirmé le président du directoire, Abdeslam Ahizoune.

Cette performance a été réalisée en dépit d’un « environnement macro-économique défavorable marqué par le ralentissement de la consommation au Maroc, le durcissement de la concurrence, la baisse des tarifs des terminaisons d’appels mobile par le régulateur au premier janvier (0,14 centimes de dirhams) et la fin de l’asymétrie tarifaire pour les trois, a indiqué M. Ahizoune lors de cette conférence de presse.

Ila relevé une nette progression des parcs clients du groupe de 12,5 pc à plus de 35 millions de clients et une croissance de l’EBITDA, en raison de « la croissance des filiales et des importants efforts de maîtrise des coûts avec, notamment, l’impact des plans de départs volontaires réalisés au 2ème semestre 2012 ». Ahizoune a fait état, dans ce cadre, d’une augmentation de 3 points et de 1,9 point des marges d’EBITDA et d’EBITA qui ont atteint respectivement 58,1 pc et 41,1 pc, expliquant que « ces performances sont en ligne avec les objectifs annuels annoncés grâce au succès de ces offres auprès de ses clients et à l’essor rapide de ses filiales africaines ».

Fort de son expérience réussie depuis 2001 avec Mauritel, l’opérateur historique de Mauritanie, Maroc Telecom a des participations majoritaires dans les opérateurs historiques ONATEL au Burkina Faso, Gabon Telecom au Gabon et SOTELMA au Mali.

Le chiffre d’affaires des filiales a enregistré une hausse de 9,1 pc, alors que la marge d’EBITDA a augmenté de 50,7 pc.

Ces performances confirment les objectifs pour l’année 2013, à savoir le maintien du taux de marge d’EBITDA à un niveau élevé d’environ 56 pc et un EBITFDA-CAPEX en légère croissance.

Le président du directoire du groupe a indiqué également le programme d’investissements « exceptionnel » au Maroc d’un montant de plus de 10 milliards de dirhams (MMDH) sur trois ans (2013-2015), dont près de 3 MMDH engagés à fin juin dernier.

Ces investissements portent sur le remplacement des infrastructures des réseaux fixe et mobile et le déploiement des services très haut débit fixe et mobile et ce, grâce aux technologies les plus récentes.

Cession des parts de Videndi : « Tout se passera bien »

Cette conférence de presse a été dominée en grande partie à l’annonce faite, en début de semaine,  de l’entrée en négociations exclusives entre Vivendi et Etisalat émiratie, en vue de céder 53 pc des parts de Vivendi dans le capital du groupe marocain. Abdeslam Ahizoune a fait état de l’entrée dans cette opération d’un consortium marocain et qui fera partie du nouveau tour de table du capital de Maroc télecom à côté de l’opérateur émirati.

A rappeler que l’offre d’Etisalat valorise la participation dans Maroc Telecom à un prix par action de 92,6 dirhams marocains, tel qu’annoncé par  Vivendi dans un communiqué publié mardi.

Le produit de cession en cash pour Vivendi s’élève à 4,2 milliards d’euros, dont 310 millions d’euros au titre du dividende 2012.

Ahizoune, répondant aux questions des journalistes a expliqué que Vivendi et Etisalat avaient fait un long chemin avant d’arriver à cet accord de négociations exclusives qui devra être couronné, le 25 septembre prochain, par un protocole de signing. Le closing, finalisation de toute l’opération,  de ce processus devra intervenir avant la fin de 2013.

Mais avant cela il faudra obtenir toutes les autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent, devait préciser le président du directoire de Maroc Telecom.

Un bel actif à long terme

Non sans fierté, Ahizoune a tenu à souligner aux journalistes, venus en masse, que le groupe Maroc Telecom est un bel actif à long terme à acquérir.

S’agissant des relations avec le futur acquéreur des parts de Vivendi, Ahizoune a déclaré avoir des relations professionnelles excellentes avec Etissalat, ce qui préfigure d’un processus d’intégration tout en douceur dans le capital. Capitalisant sur le savoir-faire acquis par  Maroc Telecom à l’international, particulièrement en Afrique au niveau de quatre pays, Etissalate compte confier la gestions de ses actifs dans au moins six autres pays du continent à Maroc Telecom. « Tout se passera bien » a-t-il martelé en évoquant ce processus de transition qu’est en train de vivre l’opérateur historique des télécommunications.

Ahizoune a dit sa conviction que  les relations futures avec le groupe émirati seront gérées en bonne intelligence. Ettisalat « est connu pour être un groupe innovant et performant » a-t-il souligné. Les deux groupes partagent des similitudes et des complémentarités qui devront constituer un atout décisif dans le développement futur de l’expansion de Maroc Telecom tant au niveau du marché intérieur qu’à l’international.

Abdessalam Ahizoune a particulièrement tenu à  affirmer que Maroc Telecom, qui compte quelque 9500 salariés,  dispose d’une formidable aptitude à s’adapter et à innover fort de sa culture et de ses valeurs héritées du service public et du potentiel d’une entreprise privée rompue à la logique de la performance. Une manière de rassurer davantage sur le devenir de ce fleuron de l’économie nationale.

source:Menara

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,