Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
MAWAZINE 2011: YUSUF ISLAM ( CAT STEVENS) honnore la scène de Rabat
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » MAWAZINE 2011: YUSUF ISLAM ( CAT STEVENS) honnore la scène de Rabat

MAWAZINE 2011: YUSUF ISLAM ( CAT STEVENS) honnore la scène de Rabat

Par: le dimanche, janvier 30, 2011

Yusuf-Islam-u03L’artiste aux 100 millions d’albums et auteur de “IT’S NOT TIME TO MAKE A CHANGE”
YUSUF ISLAM (plus connu sous le nom de CAT STEVENS) sera présent le lundi 23 mai 2011lors du FESTIVAL MAWAZINE RYTHMES DU MONDE C’est une légende vivante qui se produira sur la scène de l’OLM Souissi le 23 mai 2011: Yusuf Islam, plus connu sous le nom de Cat Stevens, sera en concert exceptionnel dans le cadre de la 10ème édition du festival Mawazine, Rythmes du Monde qui se tient du 20 au 28 mai 2011.

Après 35 ans d’absence, considéré comme l’un des plus grands poètes musicaux de sa
génération, Yusuf Islam retrouve la scène qu’il avait volontairement abandonnée. Il
sera en concert pour la première fois au Maroc à l’initiative de Maroc Cultures afin de
présenter à son public Marocain ses tubes de l’époque Cat Stevens ainsi que quelques
nouvelles compositions.
Né Steven Demetre Georgiou en 1948 à Londres, d’un père chypriote grec et d’une
mère suédoise. Ses parents tenaient un café dans le West End londonien, le coeur du
show-business et de l’industrie musicale britannique de l’époque. Passionné depuis son
jeune âge par l’art et la musique, il s’intéresse au blues et à la musique folk et décide
de devenir compositeur. En 1966, Cat Stevens joue dans des pubs. Il est repéré par le
producteur Mike Hurst. Le jeune homme compose son premier tube en 1967, Matthew
and son, récit à l’ironie appuyée de la journée d’un employé de bureau, produit avec
force violons et cuivres. Le 45 tours se classera numéro deux des charts anglais et lui
permettra de se faire connaître à travers toute l’Europe. 1967, ou l’année des premières
tournées pour Cat Stevens qui partira sur les routes avec le Jimi Hendrix Experience et
les Californiens de Walker Brothers.
Des chansons comme « I Love My Dog », « Matthew & Son » et « Here Comes My Baby »
marquent ses premiers succès. En 1969, il tombe malade de la tuberculose mettant sa
vie en danger. Il lui faudra plusieurs mois pour récupérer. C’est à ce moment qu’il
commence à se questionner sur sa vie passée. Quand il reprend sa carrière en 1970, il
adopte un nouveau tournant musical, plus intense, faisant de lui une star mondiale
offrant des morceaux forts en émotion. Intuitivement, il arrive à exprimer les craintes
et les espoirs des jeunes de sa génération, ce qui lui confère une aura phénoménale
auprès de son public.

Génie intemporel, il a écoulé plus de 100 millions d’albums dans le monde. Des
albums tels que « Mona Bone Jakon », « Tea for the Tillerman », « Teaser and the Firecat »,
« Catch Bull at Four », « Foreigner », « Buddha and the Chocolate Box », « Numbers »,
« Izitso » et en particulier la bande originale du film culte « Harold et Maude » ont
profondément marqué l’esprit des fans. Des hymnes tels que « The First Cut Is The
Deepest », « Lady D’Arbanville », « Wild World », « Hard Headed Woman »,
« Moonshadow », « Peace Train », « Morning Has Broken », « Can’t Keep It In « , « Oh Very
Young », « Another Saturday Night », « I Think I See The Light », “Father and Son” et « If
You Want To Sing Out, Sing Out » ont rythmé la carrière d’un artiste passionné, en
quête d’aspiration, de connaissances et d’accomplissement.
Alors qu’il a peine une vingtaine d’années, Stevens, nageant seul à Malibu, Californie,
est emporté vers le large par un fort courant. Se voyant perdu, il dit alors « God, if you
help me, i’ll work for you » (« Mon Dieu, si vous m’aidez, je travaillerai pour vous ».
Au moment où il prononce ces mots, une vague le repousse vers le rivage. S’estimant
miraculeusement sauvé, il se met en devoir d’honorer sa promesse et entame une
recherche spirituelle.
En 1977, Cat Stevens se convertit donc à l’Islam et prend le nom religieux de Yusuf
Islam. Il abandonne sa carrière et consacre son temps et ses revenus à des oeuvres de
bienfaisance.
Pendant presque trente ans, il partagera son temps entre des opérations caritatives, des
prêches dans les mosquées. Il continuera de chanter principalement des chansons
religieuses. Il préside par ailleurs une association caritative, « Small Kindness », qui
aide les enfants et les victimes de la guerre. Aujourd’hui réconcilié avec son passé, ses
chansons intemporelles de renommée mondiale, le troubadour folk rock est encore
présent dans le coeur des fans comme l’un des plus grands artistes de tous les temps.
Il a appris depuis, l’acceptation de soi à travers la musique. Les concerts et la
communication avec ses fans sont pour lui l’expression de cette acceptation et l’accès à
une connaissance lui offrant une vision positive sur les évènements de sa vie. Il sort en
2000 un album pour enfants, A Is for Allah. Six ans plus tard paraît An Other Cup, son
premier album pop depuis 1978, suivi de Roadsinger en 2009.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , ,