Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Message de S.M. le Roi à la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions :« La réponse s’impose face aux tenants du repli identitaire et de…
Actualités du Maroc » Culture, Economie, Medias, Politique, Santé, Sciences, Société, Sport » Message de S.M. le Roi à la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions :« La réponse s’impose face aux tenants du repli identitaire et de…

Message de S.M. le Roi à la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions :« La réponse s’impose face aux tenants du repli identitaire et de…

Par: le jeudi, mars 12, 2009

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message à la réunion du directoire de la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions de la Méditerranée, à l’occasion de son 10e anniversaire.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message à la réunion du directoire de la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions de la Méditerranée, à l’occasion de son 10e anniversaire.
Voici le texte intégral de ce message, dont lecture a été donnée par André Azoulay, conseiller de S.M. le Roi et président délégué de la Fondation, à l’ouverture de cette rencontre mardi soir à Séville (sud de l’Espagne) :
« Excellence, Monsieur Manuel Chaves, Président du gouvernement autonome d’Andalousie.

Mesdames et Messieurs les ministres. Excellences, Mesdames et Messieurs. Il y aura dix ans aujourd’hui, le 10 mars 1999 précisément, le Royaume du Maroc et l’Espagne se retrouvaient à Séville, au coeur de l’Andalousie, pour dire ensemble notre adhésion lucide et déterminée à une vision de nos destinées communes forgée par l’écoute, l’addition et la richesse de toutes nos diversités et de toutes nos altérités. Des altérités désormais revisitées ici par l’ambition d’une connaissance mieux partagée et d’une parité plus respectueuse de tous nos droits, de toutes nos obligations et de tous nos espoirs.

C’est à partir de ce postulat faisant fi délibérément des frilosités ambiantes et parfois des ambiguïtés les plus suspectes, qu’est née notre Fondation, la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions de la Méditerranée. Ce choix de la raison, de l’humanisme et de la modernité a pris sa pleine dimension et a immédiatement trouvé son entière signification quand, ensemble, nous avons naturellement décidé que le Pavillon où siège la Fondation porterait le nom de mon auguste père, feu Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu le garde en Sa Sainte Miséricorde. Pionnière, notre Fondation l’a été à plus d’un titre, anticipant avec raison l’émergence du faux débat autour du prétendu choc des civilisations tout en esquissant, bien avant l’heure, la réponse qui s’impose face aux tenants du repli identitaire et de la fracture spirituelle.

Forte du sceau consensuel et engagé du Maroc, de l’Espagne et de l’Andalousie, la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions s’est ainsi rapidement affirmée comme l’un des acteurs-clés en Méditerranée en portant le dialogue de nos civilisations au coeur du débat idéologique, de la scène politique ou du monde de l’économie et de la création artistique. Universelle par nature et par dessein, notre Fondation a eu raison à cet égard de se déployer en Europe, au Moyen-Orient, dans les Amériques ou en Asie pour porter le plus loin possible ce témoignage du patrimoine maroco-espagnol et la profondeur de ce message maroco-andalou. Un témoignage qui prend aujourd’hui encore plus de relief au sein d’une Communauté des Nations trop souvent traversée par les frissons de la peur de l’autre et par les vertiges d’une fracture religieuse dont certains continuent de s’accommoder sans grand scrupule.

Les acquis accumulés par la Fondation des Trois Cultures dans cette perspective font la fierté de beaucoup d’entre nous et c’est justice. Pour ma part, je veux surtout en retenir plus de raisons de continuer car, chacun le sait, les archaïsmes autour de nous demeurent nombreux, aggravés par le poids de la régression philosophique et spirituelle face à laquelle il nous faut encore ensemble faire front. La crise économique et financière mondiale, chaque jour plus préoccupante, accentue par ailleurs toutes ces fragilités et fait renaître les risques d’exclusion, d’ostracisme, d’islamophobie et d’antisémitisme dont on perçoit trop souvent et un peu partout dans le Monde les signes inquiétants, rétrogrades et avant-coureurs. Le moment n’est donc pas venu pour notre Fondation de baisser la garde. Le Monde a encore besoin de passeurs et de passerelles qui ont la légitimité et la crédibilité de notre Fondation.

Il en a besoin pour espérer voir disparaître un jour les stigmates de cette période trop longue où l’alibi du choc culturel adossé à l’instrumentalisation de nos spiritualités respectives, nous a fait prendre le risque de reculer et de régresser collectivement. C’est autour de ce défi de la raison à reconquérir et à reconstruire que devra s’ordonner demain la démarche de la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions de la Méditerranée.

C’est à ce grand dessein qui additionne en les respectant les identités et les cultures de tous pour en faire une ou des civilisations communes que le Royaume du Maroc appelle et adhère, en faisant sienne la feuille de route que notre Fondation aura à nous proposer dans cette perspective ».

La vision du Roi Juan Carlos
Le roi Juan Carlos 1er d’Espagne a mis en exergue le rôle que joue la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions de la Méditerranée dans le rapprochement entre son pays et le Maroc et dans la promotion de l’entente entre les peuples du pourtour méditerranéen.

Dans un message au directoire de la Fondation, réuni mardi soir à Séville (sud de l’Espagne), le Souverain espagnol a insisté aussi sur les actions entreprises par son pays pour appuyer le resserrement des relations entre le Maroc et l’Union européenne. « La dimension européenne du royaume d’Espagne et les fortes connexions du royaume du Maroc avec l’Union européenne singularisent nos liens bilatéraux et s’inscrivent dans le sillage de l’appui apporté par l’Espagne pour définir l’agenda qui conduit à un statut avancé dans les relations entre le Maroc et l’Union européenne », a dit le Souverain espagnol, dont le message qui a été lu par le président du gouvernement autonome d’Andalousie, Manuel Chaves.

Le roi Juan Carlos a saisi cette occasion pour inciter la Fondation des Trois Cultures à persévérer sur la voie du rapprochement entre les différentes cultures et religions de la Méditerranée, insistant sur les efforts déployés par la Fondation pour promouvoir un dialogue pouvant aider à trouver une solution au conflit israélo-arabe. « J’incite toutes les institutions et les personnes qui collaborent avec cette importante Fondation à persévérer dans cet engagement commun qu’elle représente. Un engagement qui favorise le progrès, la cohabitation et la coopération dans les relations entre le Maroc et l’Espagne et inspire une Méditerranée chaque fois plus prospère et en paix », a insisté le Souverain espagnol. Par MAP
lematin

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , ,