Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Mezouar : ‘Le Maroc ne se présente pas au Mali en donneur de leçons’
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Mezouar : ‘Le Maroc ne se présente pas au Mali en donneur de leçons’

Mezouar : ‘Le Maroc ne se présente pas au Mali en donneur de leçons’

Par: le jeudi, février 20, 2014

Salaheddine Mezouar, en visite au côté du Roi, au Mali, a souligné, mercredi à Bamako, l’engagement « irréversible » du Maroc aux côtés du Mali, affirmant que le Royaume ne ménagera aucun effort pour aider ce pays dans l’effort de reconstruction, de réconciliation et de développement.

6344385-9568533
La région est confrontée à de nombreux défis, et le Maroc, pays frère et ami, s’est engagé du côté du Mali et de son peuple pour assurer la paix et la stabilité, et faire de sorte que ce grand pays puisse retrouver la quiétude et la normalité qui va l’aider dans l’effort de reconstruction, de réconciliation et de développement », a dit, le ministre marocain des affaires étrangères.

Mezouar, qui s’exprimait à la séance de clôture du Forum économique maroco-malien, a indiqué que la visite royale au Mali, affirme et confirme encore une fois l’engagement du Royaume auprès du peuple malien et son appui aux efforts de reconstruction et de réconciliation menés par le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Et le ministre de poursuivre que le Forum économique maroco-malien constitue un moment important d’échange et une étape nouvelle dans l’impulsion de nouvelles relations tant sur le plan économique que sur le plan du partenariat entre les deux pays.

« C’est un nouveau témoignage de la sincérité des relations qui unissent les peuples malien et marocain, de la qualité des relations entre les deux gouvernements, et surtout de la convergence de nos intérêts et de nos défis », a-t-il soutenu, rapporte l’agence MAP.

Sacré, l’intégrité territoriale

Notant que l’unité territoriale du Mali est fondamentale, de même que la réconciliation, « pour que le Mali puisse se tourner dans la sérénité vers l’avenir, celui de reconstruction et de dépassement des difficultés », Mezouar a relevé que le Maroc « ne se présente pas en donneur de leçons ».

Tout en plaidant en faveur d’un partenariat « agissant et solidaire, un partenariat où il y a un partage des deux côtés », le ministre marocain a relevé que « c’est ce partage qui va nous aider à relever les défis dans un monde en mutation et une région qui change ».

S’agissant de l’intérêt accordé par le Maroc à la coopération Sud-Sud, il a rappelé qu’en l’espace de quelques années, le Roi a effectué 25 déplacements en Afrique, et que le Maroc a signé plus de 500 conventions avec des pays du continent.

Le Maroc est également le premier investisseur en Afrique de l’ouest et le deuxième sur le continent africain, a-t-il encore souligné, notant que ces investissements marocains visent notamment à favoriser le développement des compétences, la formation des jeunes et la création d’emplois et de richesses dans les pays où le secteur privé marocain s’implique et s’investit.

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,