Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de célébration du 56ème anniversaire de la sûreté nationale
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Politique » Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de célébration du 56ème anniversaire de la sûreté nationale

Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de célébration du 56ème anniversaire de la sûreté nationale

Par: le jeudi, mai 17, 2012

Laensar-surete-nationaleLe ministre de l’intérieur, M. Mohand Laenser a présidé, mercredi à l’Institut Royal de police (IRP) de Kénitra, la cérémonie de célébration du 56ème anniversaire de la création de la Sûreté nationale.

Au début de la cérémonie, M. Laenser, accompagné du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Charki Draiss, et du directeur général de la sûreté nationale, Bouchaib Rmail, a passé en revue un détachement des différents corps de la police en formation à l’Institut.

Par la suite, le contrôleur général et chef de division des écoles et de coopération à l’IRP, Ali Amhaouche, a prononcé une allocution au nom du directeur général de la DGSN, dans laquelle il a exposé les différents projets réalisés, en cours de réalisation ou programmés par la Direction pour répondre aux attentes des citoyens en matière de sécurité.

Il a souligné que les nouveaux défis sécuritaires qui découlent des changements économiques et sociaux intervenus dans le monde incitent le Maroc à renforcer sa coopération avec plusieurs pays amis et organisations gouvernementales et non gouvernementales opérant dans ce domaine.

Il a cité à ce sujet l’organisation en 2011 par la DGSN, en coopération avec ses partenaires, de 113 sessions de formation au profit de 943 fonctionnaires de police dans des domaines aussi variés que la violence dans les stades, la vidéosurveillance, l’exploitation des programmes informatiques dans l’analyse des données, la sécurité des réseaux de communication, la protection des bâtiments de production d’énergie contre les agressions et attaques terroristes et la protection contre les armes chimiques.

Dans ce cadre, l’Institut royal de police a accueilli des stagiaires de la République des Comores, de Mauritanie et du Soudan.

Pour accompagner le découpage territorial et dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique de proximité, a ajouté M. Amhaouche, la DGSN a procédé, en 2011, à la construction notamment de trois préfectures de police à Tétouan, Tanger et Beni Mellal, de deux garnisons des groupements d’intervention rapide à Laâyoune et Rabat, et de trois sièges de districts provinciaux à Ouezzan, Benguérir et Sidi Slimane.

D’autres projets sont en cours de réalisation dont le siège de la préfecture de police de Settat et six districts provinciaux. Plusieurs autres projets sont programmés, à savoir concernent la réalisation de trois préfectures de police, 13 districts, neuf circonscriptions, six arrondissements, six écoles de police et neuf garnisons des groupements d’intervention rapide.

Il a également cité l’adoption par la DGSN, en coordination avec les différents intervenants, d’un nouveau système pour faciliter l’accès des membres de la communauté marocaine à l’étranger au territoire national. En outre, pour mettre en ouvre sa stratégie de généralisation de la carte nationale électronique, la DGSN a porté le nombre des centres d’enregistrement des données d’indentification de 65 à 89, ce qui a permis la réalisation de plus de 208.000 cartes d’identité électroniques à l’occasion du référendum sur la nouvelle Constitution. Elle a aussi mis en place des unités mobiles pour la réalisation des cartes d’identité électronique à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc.

En matière de lutte contre le crime, la DGSN a adopté en 2011 une approche intégrée marquée par le renforcement de l’aspect pratique dans les interventions des services de sécurité, parallèlement à son ouverture sur les derniers progrès scientifiques et techniques et leur exploitation en matière de recherche pénale.

Dans ce sens, il a été décidé la création de deux laboratoires régionaux qui ouvriront leurs portes prochainement à Fès et Marrakech, chargés de l’expertise technique des équipements électroniques et les supports numériques qui leur sont reliés, utilisés dans les crimes.

Il a été aussi procédé à la création d’équipes spécialisées dans la lutte contre le crime, la mise en œuvre de la surveillance de sécurité des établissements bancaires, financiers et des agences de transfert de fonds, la protection des établissements d’enseignement, la mise à niveau de la police technique et scientifique et son équipement en moyens nécessaires, le renforcement de la police judiciaire par des éléments spécialisés dans la lutte contre le crime organisé et la consolidation de la coopération en matière de sécurité avec les différents pays et organisations internationale et régionales.

La DGSN, a souligné M. Amhaouche, a accordé une grande importance à la politique de proximité en assurant une présence continue de la police dans l’espace public et en accompagnant les différentes manifestations culturelles et sportives pour éviter tout dysfonctionnement sécuritaire et anticiper toute action pouvant porter atteinte à la sécurité publique.

Par la suite, les différents corps de police ont exécuté des simulations d’intervention dans des cas d’agression, de prise d’otages, de détection et de destruction d’explosifs, avant une présentation générale des promotions en formation à l’IRP.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,