Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de la célébration du 55ème anniversaire de la Sûreté nationale
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de la célébration du 55ème anniversaire de la Sûreté nationale

Le ministre de l’Intérieur préside à Kénitra la cérémonie de la célébration du 55ème anniversaire de la Sûreté nationale

Par: le mercredi, mai 18, 2011

Anniversaire surete nationaleLe ministre de l’Intérieur, Taieb Cherqaoui, a présidé, lundi à l’Institut Royal de Police de Kénitra, la cérémonie de célébration du 55ème anniversaire de la création de la Sûreté nationale.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment du ministre de la Justice, Mohamed Taieb Naciri, du Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Saâd Hassar, du directeur général de la Sûreté nationale, Charki Draiss, du directeur général de la Direction générale des études et de la documentation, Mohamed Yassine Mansouri, du wali de la région du Gharb-Chrarda-Bni-Hssen, Ahmed Moussaoui, de plusieurs officiers supérieurs des Forces Armées Royales, des forces auxiliaires et de la police, de diplomates et d’élus.

Au début de cette cérémonie, le ministre de l’Intérieur et le directeur général de la DGSN ont passé en revue un détachement des différents corps de la police en formation à l’Institut.

Par la suite, le Contrôleur général et chef de division des écoles et de coopération à l’IRP, Ali Amhaouche, a prononcé une allocution dans laquelle il a rappelé la signature, en 1956, par feu SM Mohammed V du Dahir instituant la Direction générale de la sûreté nationale et les efforts de feu SM Hassan II pour la modernisation des forces de police.

Dans le même sens, il a mis en exergue la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure le personnel de la sureté nationale, ainsi que la décision du Souverain de doter ce corps d’un nouveau statut et de créer la Fondation Mohammed VI des oeuvres sociales pour promouvoir la situation sociale des fonctionnaires de police.

Le Maroc, a-t-il dit, est convaincu que la sécurité et la paix sont des conditions essentielles pour tout développement économique et social durable, d’où, a-t-il dit, la nécessité d’un renforcement des ressources humaines de la sûreté national à travers l’adoption d’une nouvelle politique de recrutement et de formation pour doter la Direction générale de compétences et cadres en harmonie avec les exigences de la bonne gouvernance en vue de mieux répondre aux besoins sans cesse croissants en raison de l’extension du développement territorial et la création de nouvelles agglomérations urbaines.

En considération de ces besoins, a-t-il ajouté, 3.614 fonctionnaires de la Sureté nationale représentant les différents corps de police ont été formés à l’IRP au cours de l’année 2010-2012.

Il a aussi cité le développement des systèmes informatiques avancés devant servir à la lutte contre le crime et la création, cette année, conformément à la politique de proximité, de onze districts provinciaux à Biocra, Midelt, Benguerir, Sidi Ifni, Boujdour, Ouazzane, Fkih Bensaleh, Sidi Slimane, Mdiq, Fnidek, Berchid, Youssoufia, et de deux commissariats de circonscription à Mediouna et Rissani et annoncé la création prochaine de cinq autres districts provinciaux à Tinghir, Guercif, Sidi Bennour, Missour et Tata.

M. Amhaouche a également souligné l’importance accordée par le DGSN aux spécialisations et indiqué qu’au cours de l’année dernière 1.586 éléments de la Sûreté nationale ont été formés dans les spécialités de la police scientifique et technique, la cavalerie, les chiens policiers, les frontières, les mineurs, la protection des personnalités, le nouveau code de la route, le désamorçage des explosifs, les documents d’identité et la communication.

L’IRP, a-t-il ajouté, a également abrité des stages de formation et de spécialisation ainsi que des colloques au profit de cadres appartenant à des pays amis (Soudan, Mauritanie, Tunisie, Algérie, Mali, Guinée Equatoriale, Tchad et îles Comores) et envoyé des formateurs du Centre national des chiens de police pour assurer des formations au Soudan.

M. Amhaouche a, en outre, souligné le professionnalisme dont ont fait preuve les éléments de la Sûreté marocaine lors du dernier attentat terroriste de Marrakech en réussissant, grâce à l’expérience accumulée et aux moyens modernes à leur disposition, à identifier, en un temps record, les personnes impliquées.

Par la suite, les différents corps de police ont exécuté des simulations d’interventions dans des cas d’agression, de prise d’otages, de protection de personnalité et de détection et destruction d’explosifs. A la fin de la cérémonie, plusieurs officiers de la DGSN ont été décorés.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , ,