Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Mutuelle Générale : Les deux ministères de tutelle mettent fin à la polémique
Actualités du Maroc » Société » Mutuelle Générale : Les deux ministères de tutelle mettent fin à la polémique

Mutuelle Générale : Les deux ministères de tutelle mettent fin à la polémique

Par: le vendredi, février 6, 2009

C’est désormais officiel. Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, et le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, ont mis fin hier à la spéculation quant à l’éventuelle application de l’article 26. En effet, les deux ministres ont procédé, hier, à la publication d’un avis portant à la connaissance des adhérents, membres du conseil d’administration, personnel et à l’ensemble des partenaires de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques au Maroc (MGPAP) que trois administrateurs provisoires ont été désignés conformément aux dispositions de l’article 26 du dahir de1963.

Il s’agit nommément de Mimoune Bentaleb, Mohamed Najib Myesser et Mohamed Chahib. « Lesdits responsables auront pour tâche d’organiser, dans un délai de trois mois, de nouvelles élections et d’assurer la gestion des affaires courantes de la mutuelle tout en garantissant la pérennité des prestations servies aux adhérents et leurs ayants droit ». Cet avis vient donc suspendre les prérogatives du président de la MGPAP, dont la gestion très contestée a fait couler beaucoup d’encre. En effet, on apprend de cette note officielle que les membres du conseil d’administration de la mutuelle ne pourront plus agir au nom de la MGPAPM à compter de la date de publication de l’arrêté conjoint précité et que tout acte traité directement ou indirectement avec eux n’engage en rien ladite mutuelle. Une décision qui ne passera sûrement pas inaperçue pour Mohammed El Farah et les siens qui nourrissaient encore l’espoir de remporter le jugement de la cour d’appel. Le président limogé devra se contenter de plier ses bagages en silence et déposer ses armes après un long bras de fer engagé avec les deux ministères depuis 2004.

A noter que les deux ministères de tutelle et les syndicats dénoncent les irrégularités de gestion de la MGPAP, à savoir le non-respect de la périodicité de la tenue du Conseil d’administration et de l’assemblée générale et l’abus de pouvoir du président lors de la prise de décisions qui sont du ressort du Conseil d’administration. Par Yousra Amrani | LE MATIN

www.lematin.ma

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , ,