Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Nationalité : examen des dossiers des marocains natifs du Sénégal
Actualités du Maroc » Société » Nationalité : examen des dossiers des marocains natifs du Sénégal

Nationalité : examen des dossiers des marocains natifs du Sénégal

Par: le jeudi, juin 17, 2010

Nationalité : examen des dossiers des marocains natifs du Sénégal Les descendants des premiers migrants marocains venus s’installer au Sénégal depuis la fin du 19eme siècle, ont commencé à affluer massivement à l’ambassade du Maroc à Dakar en vue de soumettre leur requête d’obtention de documents administratifs et jouir des droits que leur garanti leur marocanité qui n’a pas pris une ride le long des générations.

Ils portent des noms marocains, préservent précieusement leur identité, leur culture et leur attachement à leur pays d’origine, mais près de deux siècles passés dans le pays d’accueil n’ont pas permis aux générations successives de s’inscrire sur le registre de l’état civil marocain, se trouvant ainsi privés des documents d’identités marocains.

Les membres de cette communauté n’ont cessé depuis longtemps de solliciter des solutions pour remédier à cette situation. La complexité des procédures et la limite des prérogatives consulaires pour traiter de tels cas se traduisent par une longue attente qui n’a pas toutefois ébranlé leur ferme volonté de jouir pleinement de leur marocanité.

Avec l’arrivée de cette commission, composée de représentants des ministères de la justice, de l’intérieur, des affaires étrangères et de la communauté marocaine établie à l’étranger, les membres de la plus ancienne communauté des marocains à l’étranger se dit très soulagée de voir un vŒu des plus chers à leur cŒur exaucé.

« Cette initiative qui réjouit énormément les membres de la communauté des marocains natifs du Sénégal intervient grâce aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI lors de sa dernière visite au Sénégal », indique M. Taleb Barrada, ambassadeur du Royaume à Dakar, qui souligne que la régularisation de la situation de cette communauté, très attachée à sa marocanité, est érigée en priorité pour les services de l’ambassade.

Ces marocains du Sénégal, la première communauté de migrants marocains à l’étranger, a joué un rôle primordial dans le rayonnement culturel et religieux du Maroc en Afrique subsaharienne et a toujours été un facteur déterminant dans la consolidation des profonds liens d’amitié et de fraternité entre le Sénégal et le Royaume du Maroc, a-t-il tenu à rappeler.

Cette initiative intervient après un travail de coordination mené par le ministère chargé de la communauté marocaine à l’étranger qui a Œuvré de façon soutenue pour mettre sur pied cette commission qui se chargera de faciliter les procédures et permettre un traitement rapide et efficace des dossiers, a-t-il dit.

Les membres de la commission ont entamé leurs travaux dans les locaux de l’ambassade pour examiner les requêtes au cas par cas. Les situations diffèrent et chacune nécessite des procédures légales spécifiques.

« Nous avons reçu jusqu’à présent une centaine de personnes de cette communauté et les cas qui diffèrent selon la situation des requérants et des procédures légales à enclencher pour permettre l’inscription sur les registres de l’état civil qui permet l’obtention des documents d’identités (Carte d’identité nationale et passeports) », explique M. M’hamed El-Harti, chef du service d’état civil au ministère de l’intérieur.

Il y a des personnes porteuses d’anciens documents d’identité mais pas inscrits au registre de l’état civil, tandis que d’autres ne disposent d’aucun document mais sont porteurs de noms marocains et ont des attaches familiales au Maroc, les deux cas nécessitent une procédure judiciaire auprès des tribunaux pour confirmer leur nationalité marocaine et leur permettre de se doter du livret d’état civil, a-t-il dit.

Et d’ajouter que pour les cas des femmes marocaines mariées à des sénégalais, l’obtention de la nationalité au profit de leurs enfants sera désormais réglée dans le cadre des nouvelles dispositions de l’article 6 du code de la nationalité.

Les travaux de la commission vont bon train grâce au travail remarquable de coordination avec les services de l’ambassade du Maroc à Dakar et l’association des marocains établis au Sénégal, a-t-il souligné.

Cette opération demeure ouverte pour les requérants qui peuvent déposer leurs demandes auprès de l’ambassade qui se chargera de transmettre les dossiers aux services administratifs concernés, a-t-il ajouté.

L’opération concerne également les marocains établis en Gambie. En effet, de nombreuses familles marocaines vivent dans ce pays depuis plusieurs générations avec des situations similaires à leurs compatriotes résidant au Sénégal.

Selon des études réalisées sur les marocains natifs du Sénégal, les pionniers de cette migration sont arrivés dans le pays de la Teranga il y a dix siècles. Quant aux premiers mouvements de cette migration qui soient répertoriés dans des documents administratifs, ils remontent à 1870.

La communauté des marocains natifs du Sénégal se distingue par une parfaite intégration dans le pays d’accueil et compte des ressources humaines de qualité, notamment des médecins, des universitaires, des économistes, des hommes d’affaires et de nombreux commerçants.

Source : AFP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,