Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Neuf arrestations suite au démantèlement à Madrid d’un réseau d’envoi de jihadistes en Syrie et en Irak
Actualités du Maroc » Actualités du Monde » Neuf arrestations suite au démantèlement à Madrid d’un réseau d’envoi de jihadistes en Syrie et en Irak

Neuf arrestations suite au démantèlement à Madrid d’un réseau d’envoi de jihadistes en Syrie et en Irak

Par: le mercredi, juin 18, 2014

Madrid – Neuf personnes au total ont été arrêtées suite au démantèlement, par la police espagnole à Madrid, d’un réseau chargé du recrutement et de l’envoi de jihadistes en Syrie et en Irak, indique le ministère espagnol dans un communiqué rendu public lundi soir.

6733538-10291870
Le ministère avait fait état, lundi matin, de l’arrestation de huit membres de ce réseau.

« Ce réseau était l’un des principaux recruteurs de combattants pour le compte de l’organisation terroriste de l’Etat islamique en Irak et le Levant (ISIL) », souligne le ministère dans ce communiqué.

Parmi les personnes arrêtées lors de cette opération figurent un Argentin et un Bulgare, précise la même source, ajoutant que « onze perquisitions ont été effectuées à Madrid et Avila » dans le cadre de l’enquête.

Le groupe « avait considérablement accru ses activités ces derniers jours » ce qui a amené les enquêteurs à considérer ce réseau comme « une menace sérieuse pour la sécurité nationale », note le ministère.

Avec cette opération, la police espagnole a « porté un grand coup au réseau terroriste dédié au financement, au recrutement, à l’endoctrinement et à l’envoi de +combattants+ pour leur intégration dans des organisations terroristes djihadistes, filiales du réseau terroriste Al-Qaida« , souligne le communiqué.

Le réseau jihadiste, qui a élu domicile à Madrid où il a pu établir sa propre structure, avait également des ramifications internationales et des liens avec d’autres extrémistes installés principalement en France, en Belgique, au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Turquie et en Syrie, note le ministère espagnol.

La cellule est soupçonnée « d’avoir envoyé au moins neuf jihadistes dans des zones de conflit, à partir du Maroc et de l’Espagne », relève le communiqué, qui souligne que les investigations ont déterminé que les jihadistes envoyés par ce réseau ont rejoint des factions d’Al-Qaida en Syrie et en Irak au sein desquelles ils se sont pleinement intégrés.

Parmi les personnes arrêtées figure notamment le chef du réseau, un ancien prisonnier de la base de Guantanamo, le Marocain Lahcen Ikassrien, imprégné de thèses salafistes, indique la même source.

Le démantèlement de cette cellule terroriste a constitué « un revers majeur pour les réseaux de recrutement de combattants occidentaux », souligne le communiqué qui précise que l’enquête « reste ouverte« .

Source:Lemag

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,