Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Nutrition : Méfiez-vous des viennoiseries !
Actualités du Maroc » Santé » Nutrition : Méfiez-vous des viennoiseries !

Nutrition : Méfiez-vous des viennoiseries !

Par: le vendredi, septembre 12, 2008

Faire du « lèche vitrine » en ces jours de jeûne est un délicieux exercice auquel on se livre avec plaisir avant de rentrer chez soi.

A défaut de pouvoir goûter aux délices que donne à voir le commerce, c’est l’ ?il qui savoure et dévore en toute impunité, sucré comme salé. Mais de tous les mets qui nous interpellent de derrière les vitres, ce sont les viennoiseries qui se font le plus désirer. Brioches, chaussons, croissants, pains au chocolat, aux raisins et au lait deviennent nos chéris et nous captivent par leurs formes, leur couleur dorée et leurs senteurs. Difficile de leur résister. Une fois que le moment tant attendu arrive et que le coup d’envoi du « ftour » est donné, les esprits se libèrent, les appétits s’ouvrent et l’attaque aux viennoiseries commence, faisant fi du risque de s’empiffrer de lipides, pour ceux qui ont du mal à se maîtriser. Car il faut savoir qu’une viennoiserie de 50 à 80 g contient de 5 à 25 g de lipides qui sont directement stockés, en plus des glucides et un peu de protéines. Les brioches et viennoiseries sont évidemment très caloriques (de 380 à 450 kcal/100 g) et riches en matières grasses.

Il faut également se méfier des petites qui ne pèsent qu’environ 25 g. Malgré leur petite taille, elles peuvent engendrer un stockage important en lipides. Il est rare qu’on se contente d’une petite viennoiserie ou de deux ou même de trois. Grignotage oblige. Un moindre mal ce sont, en revanche, les pains au lait et aux raisins. Ils sont moins lourds car ils sont faits d’une pâte à pain améliorée avec des œufs et du beurre (ou de la margarine). De ce fait, la quantité de gras qu’ils contiennent est moins importante que celle contenue dans la pâte feuilletée. Est-ce à dire, partant, qu’il faut bannir ces aliments de sa table et à fortiori de celle du ftour ou du shour ? S’il n’en tenait qu’à Khadija Bouasria, nutritionniste, la réponse serait oui. Mais comme elle sait l’attrait qu’exercent ces aliments sur nos concitoyens durant le mois sacré, elle préconise de les consommer avec beaucoup de modération. « Les viennoiseries sont riches en lipides, qui sont indigestes.

Il vaut donc mieux les éviter au maximum. Mais à ceux qui y tiennent parce que leur rappelant le petit déjeuner, je conseille d’opter pour les minis, bien entendu sans abuser, une fois par semaine. La table du « ftour » est déjà riche en lipides (crèpes, « mesemen » « chebbakia » qui est une friture au miel et donc riche en gras…On peut donc se passer de viennoiseries. Elles peuvent être remplacées par une tranche de pain », explique-t-elle. Et la spécialiste de mettre en garde contre tout excès qui pourrait avoir pour conséquence une prise de poids ou une hypercholestérolémie.

Plus ces aliments comportent de chocolats, d’amandes et autres farces, plus sa teneur en matière grasse est importante. Sans parler de la margarine qui constitue un véritable poison. Autre piège dans lequel tombent les consommateurs des viennoiseries, elles stimulent les papilles qui en redemandent encore et encore. « Comme elles ne sont pas solides, elles ne calent pas », justifie Khadija Bouasria. Avec tout cela, on n’a plus le droit de se plaindre de prise de poids, à la fin du mois sacré. Vous avez compris pourquoi.

Par Kenza Alaoui | LE MATIN

www.lematin.ma

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,