Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
OCP : Investissements stratégiques pour un avenir de champion
Actualités du Maroc » Economie, Environnement » OCP : Investissements stratégiques pour un avenir de champion

OCP : Investissements stratégiques pour un avenir de champion

Par: le mardi, mars 27, 2012

L’office, en contributeur majeur à la sauvegarde du très fragile équilibre de la balance des paiements nationale, s’est engagé à doubler sa production en phosphate à l’horizon 2020, et faire visible les bienfaits de ses fruits sur son environnement immédiat, moyennant une implication social plus voyante.

investissements

L’investissement aussi industriel que social est imposant, lui donner toute sa mesure, a nécessité le déplacement du Roi ‘himself ‘ pour présider aux cérémonies d’inaugurations ou de lancement de travaux, pour des installations industrielles flambant neuf, ou des projets socio-culturelles et sportifs au profit des populations voisines.

25 milliard de DH pour se tailler une place de leader mondial

Sous les feux de la rampe à l’échelle internationale, l’OCP est de plus en plus leader mondial des phosphates, vu l’atrophie accélérée des réserves américaines, projetant le Maroc, principal pourvoyeur mondial du riche minerais, essentiel à l’industrie de fertilisants agricoles, à la production d’uranium pour l’industrie nucléaire et à la multitude de matières rares le composant, utiles aux industries électroniques et de hautes technologies.

C’est nourrit de cette ambition de leader qui assure, que l’office chérifiens, sous impulsion de son président, Mustapha Terrab, s’était rapproché des meilleurs fournisseurs de concepts technologiques appliqués à l’industrie au monde, dont le très select MIT, ‘Massachusetts Institute of Technology ’ temple mondial de l’intelligence et un des symboles de grandeur de mère Amérique.

De ses coopérations, l’office se dotera des derniers cris en matières de technologies d’extraction, transport (Slurry Pipeline ), et traitement par la mise en place d’une série de laveries gigantesques dont celle de El Hlassa à fqih Bensalah est la plus grande au monde.

La combinaison de ces moyens d’extractions, de transport et de traitement, permettra à l’OCP, en plus de réduire ces charges fixes, d’augmenter sa production pour atteindre les 55 million de tonne / année, et de réduire ses impacts sur l’environnement par des économies substantielles en matière de consommation d’eau (recyclage d’eau usée), d’énergie et de frais de transport, puisque le ‘slurry pipeline’ s’étendra sur 235 Km et permettra de réduire les frais de transport à plus de – 90% .

Etre visible dans son environnement social immédiat

Quelques jours après les premières marches du 20 février, Khouribga (capitale mondiale des phosphates) s’embrase, sous l’effet d’émeutes de jeunes chômeurs, presque tous parents d’anciens de l’OCP, réclamant emplois par la plus virulentes des manières, au points que des locaux de l’office avait été saccagé à cette triste occasion.

Ses événements tragiques additionnés aux rapports pas trop révérencieux à l’égard du royaume, présentés cycliquement par des ONG d’Angleterre ou de Scandinavie, sur ce qu’ils appellent ‘l’exploitations sauvage des phosphates au Sahara’ ; ont poussé l’Etat a revoir sa stratégie, si l’OCP, est un gros contribuable et fournisseur de dividendes annuelles copieuses à l’Etat, ses fruits se diluent dans le budget faisant perdre l’effet d’image dont a besoin l’office pour ses réputations internes et dans ses marchés mondiaux.

Pour y remédier, l’OCP a décidé de se mouvoir, entreprise citoyenne, s’impliquant dans le développement des régions où il élit quartiers pour extraire (Khouribga, Ben Guérir, Youssoufia, Fqih Ben Saleh, Laâyoune) ou usiner (Jorf Lasfar, El Jadida, Safi).

Un programme dont la mise en branle fût donner par le Roi,dénommé ‘OCP Skills’, couvre une palette de secteurs sociaux, culturelles et sportifs.

Il s’agit de prendre sous ailes une dizaine de millier de jeunes, pour les préparer à être employables, par des programmes de formations professionnelles, en communication / présentation, langues et métiers et ce moyennant des aides à la formation, bourses d’études, stages et coachings pour les porteurs d’idées viables d’entreprises.

La femme aura également toute l’attention qui lui sied, grâce aux centres d’écoutes et d’orientations mises à son profit pour libérer ses énergies dans un élan créateur, en la rassurant par des crèches sur la garde de ses enfants.

Est programmé également, l’aménagement d’espaces culturels et sportif pour rendre vies aux régions environnantes et la mise en place d’un programme composé de multiples démarches pour lutter contre les abondons scolaires et ce en réhabilitant des écoles et en encadrant les élèves : Transport, vélos, infirmerie et cantines aidant.

Source: eMarrakech

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,