Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
« Out of bounds » remporte l’Etoile d’or du 11-ème FIFM
Actualités du Maroc » Culture » « Out of bounds » remporte l’Etoile d’or du 11-ème FIFM

« Out of bounds » remporte l’Etoile d’or du 11-ème FIFM

Par: le mardi, décembre 13, 2011
Le long-métrage danois « Out of bounds » de Frederikke Aspock a remporté, samedi soir, l’Etoile d’or (grand prix) du 11-ème Festival international du film de Marrakech.

etoile-dor-du-11-eme-FIFMRéalisé en 2011, le film raconte l’histoire d’un jeune couple, Stella et Oskar, qui rend visite au père de Stella, Nathan, qui mène une vie solitaire en compagnie de son labrador. Stella est enceinte et heureuse d’attendre un enfant. Oskar, de son cô té, se pose des questions.

Lorsque Oskar devient l’objet des provocations de Nathan et qu’il se sent déstabilisé par la relation entre ce père et sa fille, un affrontement entre les deux hommes devient alors inévitable.

Le prix de l’interprétation masculine a été décerné à Daniel Henshall pour son rô le dans le film australien « Snowtown », alors que celui de l’interprétation féminine est revenu à l’actrice Joslyn Jensen pour son rô le dans le long-métrage américain « Whithout ».

Le prix du jury, présidé par Emir Kusturica, a été décerné au long-métrage australien « Snowtown » de Justin Kurzel, qui tourne autour de Jamie, une adolescente de seize ans, vivant avec sa mère dans une banlieue marginale où règnent violence, chô mage et abus sexuels. Les deux femmes feront la rencontre de John Bunting, le tueur en série le plus dangereux de l’Australie. C’est là où commenceront les malheurs de Jamie et de sa mère.

Pour ce qui est du prix du jury du meilleur réalisateur, il a été attribué aux frères italiens Gianluca et Massimiliano De Serio pour leur film « Seven acts of Mercy », dont la trame se cristallise autour d’une adolescente clandestine qui cherche à sortir de cette passe difficile et de l’illégalité.

Quinze longs-métrages, dont une majorité de premières oeuvres, ont été en compétition officielle. Le cinéma marocain était représenté par le film marocain « l’amante du rif » de Narjiss Nejjar.

Lors de cette onzième édition, le cinéma mexicain a été à l’invité d’honneur, avec la projection de plusieurs oeuvres de ce pays qui s’impose comme l’une des principales places du 7ème art mondial.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,