Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Ouverture du 11eme Festival international du film de Marrakech
Actualités du Maroc » Culture » Ouverture du 11eme Festival international du film de Marrakech

Ouverture du 11eme Festival international du film de Marrakech

Par: le samedi, décembre 3, 2011

FIFMLa 11ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM, 02 – 10 décembre), présidée cette année par le réalisateur serbe Emir Kusturica, s’est ouverte vendredi soir dans la ville ocre en présence d’un parterre de stars mondiales du 7eme art.

Quinze films de cinéastes émergents sont en lice pour l’obtention de l’Etoile d’Or (Grand Prix) de ce festival annuel dont « Belvédère » du réalisateur Ahmed Imamovic (Bosnie-Herzégovine), film sur le génocide de Srebrenica (juillet 1995) qui a déjà été primé au Festival International du film de Karlovy Vary (Tchèquie).

Les autres films en compétition sont : – « L’amante du Rif » de Narjiss Nejjar (Maroc), – « 180° » de Cihan Inan (Suisse), – « Baby factory » de Eduardo Roy Jr.(Philippines), – « Death is my profession » d’Amir Hossein Saghafi (Iran), – « Don’t be afraid » de Montxo Armendariz (Espagne), – « I carried you home » de Tongpong Chantarangkul (Thaïlande), – « La terre outragée » de Michale Boganim (France, Allemagne, Pologne), – « Les crimes de Snowtown » de Justin Kurzel (Australie), – – « Louise Wimmer » de Cyril Mennegun (France), – « Out of bounds » de Frederikke Asp&î246,,,ck (Danemark), – « River of gold » de Pablo Aldrete (Mexique), – « Seven acts of mercy » de Gianluca et Massimiliano De Serio (Italie), – « Sneakers » de Valeri Yordanov et Ivan Vladimirov (Bulgarie) – « Without » de Mark Jackson (USA).

En plus d’Emir Kusturica, président, le jury longs-métrages est composé de la comédienne américaine Jessica Chastain, la réalisatrice et actrice française Nicole Garcia, la comédienne iranienne Leïla Hatami, le réalisateur marocain Abdelkader Lagtaa, le réalisateur philippin Brillante Ma. Mendoza, le réalisateur roumain Radu Mihaileanu, la comédienne italienne Maya Sansa et la réalisatrice scénariste et comédienne italienne Aparna Sen.

A la cérémonie de clô ture du Festival, le 10 décembre prochain, le jury remettra outre le Grand prix, le prix du jury, le prix de la meilleure actrice et le prix du meilleur acteur.

11eme edition du FIFMPar ailleurs, dix autres longs-métrages seront projetés hors-compétition lors de ce rendez-vous cinématographique. Il s’agit de: – « Dangerous method » de David Cronenberg (Canada/Allemagne/Royaume-Uni/Suisse), – « Another happy day” de Sam Levinson (Etats-Unis), – « Days of grace de Everardo Gout (Mexique/France), – « Killing fiels » de Ami Canaan Mann (Etats- Unis), – « Miss Bala » de Gerardo Naranjo (Mexique), – « Mort à vendre » de Faouzi Bensaïdi (Belgique/France/Maroc), – « My back page (Mai bakku pêji) » de Nobuhiro Yamashita (Japon), – « Or noir (Black Gold) » de Jean-Jacques Annaud (France/Italie), – « Une nuit (Paris by night) » de Philippe Lefebvre (France), – « When the night (Quando la notte) » de Cristina Comencini (Italie).

D’autre part, le Festival rendra un hommage au cinéma mexicain notamment à la jeune génération du septième art au Mexique, et ce, par la projection d’une vingtaine de films.

Il rendra également hommage à des fortes personnalités du cinéma venues d’horizons différents à l’image du réalisateur italien Marco Bellocchio, du réalisateur, scénariste et metteur en scène d’opéra américain Terry Gilliam, du comédien et producteur indien Shah Rukh Khan, du comédien Forest Whitaker, des acteurs marocains Roschdy Zem et Mohamed Bastaoui.

FIFM 2011Dans le concours des courts-métrages, le jury présidé par l’actrice américaine Sigourney Weaver ne décernera qu’un seul et unique Grand prix baptisé « Cinécoles », récompense qui sera exclusivement consacrée à la réalisation d’un second court-métrage,

L’édition 2010, présidée par l’acteur, réalisateur, producteur et metteur en scène de théâtre américain John Malkovich, avait drainé plus de 80.000 personnes pour assister aux films diffusés sur la place Jamaâ El Fna, artère névralgique de la Médina de Marrakech, en présence d’environ 500 journalistes représentant la presse marocaine et internationale.

L’Etoile d’or (Grand prix) avait été remporté par le film sud-coréen du jeune Park Jungbum (34 ans) « The journals of Musan » (127 minutes) qui raconte l’histoire d’un immigré nord-coréen à Séoul (Corée du Sud), qui peine à trouver du travail et à créer des liens avec les personnes qu’il rencontre.

Le FIFM est l’un des quatre rendez annuels du cinéma au Maroc, avec le festival du court-métrage méditerranéen de Tanger, le festival du film méditerranéen de Tétouan et le festival du cinéma féminin de Salé.

Source: eMarrakech

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , , , , , , ,