Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Ouverture à Rabat du 17è Festival International du cinéma d’Auteur
Actualités du Maroc » Culture » Ouverture à Rabat du 17è Festival International du cinéma d’Auteur

Ouverture à Rabat du 17è Festival International du cinéma d’Auteur

Par: le samedi, juin 25, 2011

cinema marocLe coup d’envoi a été donné, vendredi soir à Rabat, à la 17ème édition du Festival International du cinéma d’Auteur, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Cette manifestation désormais, rendez-vous incontournable pour les cinéphiles de tous bords, se tient sous le signe « Tous Contre Le Piratage », du 24 juin au 02 juillet prochain, à l’initiative de l’association Festival International de Rabat pour la Culture et les Arts (l’AFIRCA).

Le long métrage « The End » du réalisateur marocain Hicham Laasri a ouvert le bal de cette manifestation culturelle. Le film (105 min, 2010) revient sur la fable de Mikhi, poseur de sabot à Casablanca qui tombe amoureux de Rita, la sŒur psychologiquement fragile d’une fratrie de voleurs de voitures. Aux trousses de la fratrie de voleurs, il y a Daoud, un policier de la vieille école adepte de l’ultra violence dans un Casablanca en noire en blanc.

L’interprétation est assurée par plusieurs comédiens dont Salah Ben Salah, Hanane Zouhdi, Nadia Niazi, Malek Akhmiss, Hassan Benbadida et Salma Edlimi.

Intervenant à l’ouverture de cet événement, le président du Festival International du Cinéma d’Auteur de Rabat (FICAR), Abdelhaq Mantrach, a souligné que cette 17ème édition intervient alors que le peuple marocain s’apprête à entreprendre une étape importante de son histoire politique et civile à savoir le référendum sur la nouvelle constitution dont les grandes lignes ont été annoncées par SM le Roi Mohammed VI.

Ce festival, a-t-il dit, trace sa voie dans la lignée des grandes manifestations cinématographiques nationales, régionales ou encore internationales.

Cette édition, sera également marquée par la réunion de coordination entre les directeurs des festivals arabes du Cinéma, a précisé M. Mantranch, relevant qu’au fil des années, le festival a acquis ses lettres de noblesse grâce notamment à la projection d’une palette de longs métrages de divers horizons et écoles.

La ville de Rabat, en tant que capitale du Royaume se doit d’avoir un rendez-vous cinématographique d’envergure, et pour ce faire, Rabat devra compter sur d’importantes infrastructures notamment de grands complexes cinématographiques.

Parmi les temps forts du festival, deux hommages qui seront rendus à l’artiste marocaine chevronnée Touria Jabrane et à la comédienne égyptienne Leila Iloui, a fait savoir M. Mantrach.

Pour sa part le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, a souligné que cette manifestation cinématographique, qui en est à sa 17ème édition, compte désormais parmi les festivals qui ont su donner un rayonnement culturel au Maroc. Le ministre a salué toutes les intervenants qui ont contribuer à faire réussir cet événement culturel.

Lors de cette cérémonie d’ouverture, un hommage appuyé a été rendu à deux cinéastes marocain défunts. Il s’agit de Ahmed Bouanani (1938-2011) et Mohamed Lotfi (1939-2011).

Un documentaire réalisé par les étudiants de l’école des arts du cinéma de Sidi Moumen a été à cette occasion projeté regroupant les dernières interviews des réalisateurs défunts.

Présidé par le cinéaste tunisien Ridha Béhi, un jury composé de 9 artistes venant d’horizons divers départageront les 19 films qui prendront part à la compétition officielle en vue de décrocher le Grand prix Hassan Il de la ville de Rabat.

Le président du jury, qui s’est dit ému d’être de nouveau au Maroc, pays où il a réalisé son premier long métrage « Soleil des Hyènes » en 1976, a confié que le cinéma d’auteur est généralement, dans le monde arabe, le parent pauvre du 7ème art, soulignant que c’est la passion des réalisateurs qui fait aboutir leur rêve.

Le jury comprend également la scénariste Danielle Suissa (Canada), l’actrice Sanaa Mouzian (Maroc), le dramaturge Jamal Eddine Dkhissi (Maroc), la productrice Noufissa Sbai (Maroc), le compositeur de musique de film Jurjé Arriagada (Chili), du scénariste Abbas Bakhtiari (Iran), de la cinéaste Elena Jimenez (France) et la comédienne Libliba (Egypte).

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , , , ,