Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
La place Jemaâ El Fna commémore le 10ème anniversaire de son inscription au Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO
Actualités du Maroc » Culture » La place Jemaâ El Fna commémore le 10ème anniversaire de son inscription au Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO

La place Jemaâ El Fna commémore le 10ème anniversaire de son inscription au Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO

Par: le jeudi, mai 26, 2011

jamaafna.jpgLundi 30 mai 2011, à l’initiative de la ville de Marrakech, seront célébrés les dix ans de la consécration de la place Jemaâ El Fna, inscrite le 18 mai 2001 parmi les chefs d’œuvres du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

La célèbre place de la ville ocre constitua ainsi l’un des tous premiers « dossiers » inscrits dans cette nouvelle catégorie visant à recenser et préserver des manifestations culturelles et populaires, émanant d’une communauté, fondées sur l’héritage et modifiées à travers le temps par un processus de re-création collective.

En font partie les traditions orales, les coutumes, les langues, la musique, la danse, les rituels, les festivités, la médecine et la pharmacopée traditionnelles, les arts de la table, les savoir-faire dans tous les domaines matériels des cultures tels que l’outil et l’habitat…

Le classement de Jemaâ El Fna fut l’aboutissement d’une démarche militante engagée dès 1997 par l’écrivain espagnol Juan Goytisolo et d’un certain nombre d’intellectuels marocains.

En coopération avec la Division du patrimoine culturel de l’UNESCO et la Commission marocaine de cette institution des Nations-Unies, ils créèrent les conditions d’une consultation internationale d’experts sur la préservation des espaces culturels.

Dix ans après le classement par l’UNESCO, la place bénéficie de la mobilisation des acteurs locaux pour sauvegarder cet héritage face aux menaces de la modernité. Autorités locales, chercheurs et urbanistes se mobilisent donc pour élaborer une plateforme commune de réflexion où il s’agit de préserver tout à la fois le cadre physique des lieux mais surtout sa richesse humaine, en veillant à la possible transmission des savoirs liés à la halqa, l’animation traditionnelle de la place : acrobates, charmeurs de serpents, conteurs… Ce qui passe par la valorisation de métiers et de pratiques qui doivent préserver leurs valeurs profondes.

Mobilisation solidaire de tous les acteurs

La commémoration du dixième anniversaire offre cette opportunité de prise de conscience à l’échelle nationale et internationale. Dans une perspective de développement touristique responsable et durable.

L’ensemble de la communauté marrakchie – représentants de l’Etat, élus, opérateurs économique, société civile, artistes… – sera ainsi réuni pour une célébration qui prend une résonnance particulière. Ces acteurs accueilleront de nombreux invités nationaux et étrangers venus démontrer leur attachement à la cité ocre et à son centre culturel et historique.

Ils pourront assister dès le dimanche 29 mai au concert exceptionnel pour la Paix « les voix de la Paix », organisé en parallèle au festival Mawazine de Rabat, avec la mobilisation de nombreuses stars internationales : Quincy Jones, Lionel Richie, Nass El Ghiwane, Mory Kanté, Hindi Zahra, la troupe Bharati et bien d’autres. Ce spectacle, ouvert au grand Public, sera gratuit.

Le 30 mai, Ils découvriront ensuite l’œuvre collective créée par les artistes marrakchis (Balili, Benismael Benjkane, Binebine, Bouragba Boustane, Chater, Cherkaoui, Daifallah, El Kaafahi, El Khattaf et Mourabiti) destinée à être le manifeste des valeurs de tolérance et de solidarité, réponse à l’acte terrible qui frappa la place.

Ils visiteront également l’exposition de photos inédites, datant des années 1920, organisée dans les magnifiques locaux de l’ancienne Banque Al Maghrib.

Au-delà des drames de l’histoire, la place Jemaâ el Fna – dite des « trépassés » – plonge ses racines loin dans l’histoire du Royaume et continue à regarder vers l’avenir. A la fois spirituelle et anticonformiste, carrefour commercial et culturel au confluent des routes du Sahara, de l’Atlantique et de la Méditerranée, vers lequel convergèrent de tous temps les peuples avec leurs coutumes et leurs costumes, leurs croyances et leurs connaissances, elle continuera à accueillir et à brasser les êtres.

Dans un enchantement de couleurs, de parfums et de rythmes, Jemaâ el Fna se doit de rester elle-même, précieux patrimoine commun de toute l’humanité.

Source: COMMUNIQUE DE PRESSE

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , ,