Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Plan d’autonomie au Sahara: un « effort considérable » du Maroc « dans la direction souhaitée par l’ONU »
Actualités du Maroc » Politique » Plan d’autonomie au Sahara: un « effort considérable » du Maroc « dans la direction souhaitée par l’ONU »

Plan d’autonomie au Sahara: un « effort considérable » du Maroc « dans la direction souhaitée par l’ONU »

Par: le jeudi, mars 31, 2011

plan autonomie au saharaLe Maroc a fait des « efforts considérables », notamment à travers le plan d’autonomie pour mettre fin au différend sur le Sahara, a affirmé mercredi soir devant le Parlement français, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé.

« Le Maroc a fait des efforts considérables en proposant notamment un statut d’autonomie qui permet d’aller dans la direction souhaitée par les Nations unies », a affirmé M. Juppé au cours d’un débat à l’Assemblée nationale portant sur le thème « L’Europe et la Méditerranée« .

Répondant à un député qui faisait valoir la thèse du polisario sur de prétendues violations des droits de l’Homme au Sahara, notamment à l’occasion du démantèlement du camp Gdim Ezik, près de Laâyoune, il a rétorqué: « A ma connaissance, aucun rapport d’ONGs sérieuses n’a fait état de violations de droits de l’Homme au Sahara, tel que vous les avez décrits ».

Le chef de la diplomatie française a, dans ce cadre, souligné que « de nouvelles mesures viennent d’être prises par le gouvernement (marocain) pour assurer un suivi du respect des droits de l’Homme sur ce territoire ».

Là aussi, a ajouté M. Juppé, nous avons « encouragé » les autorités marocaines « à aller de l’avant ».

Au sujet du Sahara, « notre position est connue. Elle est tout à fait claire. Je l’ai encore renouvelé ce matin au ministre marocain des Affaires étrangères », Taïb Fassi Fihri, a-t-il dit.

A l’occasion de son entretien avec son homologue marocain, M. Juppé avait affirmé que la proposition marocaine d’autonomie était une « base de négociations sérieuse et crédible » pour mettre fin au différend sur le Sahara.

Devant les députés français, M. Juppé a ajouté que « le statu-quo n’était pas tenable et nous continuons à soutenir les efforts du Maroc dans ce sens ».

Lors de son entretien avec M. Fassi Fihri, le chef de la diplomatie française avait également salué « les mesures prises récemment en matière de protection des droits de l’Homme, une initiative courageuse et ambitieuse du Maroc« , en référence notamment à la mise en place du Conseil national des droits de l’Homme et de l’institution du Médiateur qui ont des compétences étendues aussi bien au niveau national que celui des régions.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , ,