Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Présentation à Rabat de l’ouvrage "Dix questions sociologiques au Maroc contemporain"
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc » Présentation à Rabat de l’ouvrage "Dix questions sociologiques au Maroc contemporain"

Présentation à Rabat de l’ouvrage "Dix questions sociologiques au Maroc contemporain"

Par: le mercredi, avril 14, 2010

L’ouvrage « Dix questions sociologiques au Maroc contemporain », du chercheur Rachid Bekkaj, a été présenté mardi à Rabat en présence d’un parterre de sociologues et d’étudiants.
Paru aux éditions « Somagram », cet ouvrage qui traite de dix problématiques sociologiques partant de la réalité marocaine est, selon son auteur, le fruit d’un exercice de dix ans de métier de sociologue.

Ces dix questions s’inscrivent dans une activité intellectuelle et scientifique qui confirme le droit des Marocains à se mettre en face de leur réalité et de l’approche en toute objectivité, lit-on dans l’introduction de cet ouvrage.

Cette publication de 184 pages, est aussi le produit de l’observation sociologique de la vie collective d’un Maroc qui se transforme politiquement, économiquement, socialement et culturellement, a indiqué M. Bekkaj.

Dans la première partie de l’ouvrage, intitulée « structures et voies sociales », le chercheur a mis le point sur le système politique marocain, appelé le Makhzen, en mettant l’accent sur sa transformation et ses composantes, puis dans un enchaînement logique l’auteur décide de traiter avec une rigueur scientifique le processus de départ volontaire marocain et sa finalité en rapport avec l’administration.

Le parcours logique du sociologue l’a orienté vers l’étude du phénomène des réseaux socioprofessionnels informels et leurs effets négatifs sur le niveau du coût des acteurs.

Cette première partie traite ainsi de trois principaux thèmes à savoir « Makhzen moderne ou makhzen traditionnel : transformation socio-politique du système makhzenien », « mobilité socio-professionnelle : passage du Makhzen au non Maghzen » et « réseaux informels dans le domaine socio-professionnels ».

La deuxième partie du travail est consacrée à la langue des jeunes liée à l’identité sociopolitique, tout en traitant de l’absence des jeunes électeurs lors des élections de 2007 et son contexte social.

Le chercheur évoque aussi le problème de la violence dans le domaine du sport et ses rapports avec les secteurs socio-sportifs, tout en offrant, à la lumière de la culture corporelle, une partie aux attentats de Casablanca.

Sous le titre « Identité et expressions sociales », cette partie s’arrête ainsi sur les questions relatives à « la langue des jeunes et représentations politiques », « la participation des jeunes marocains aux élections 2007: lecture sociologique élémentaire », « le corps et l’usage à double meurtre de l’oubli social » et « la violence socio-sportive ».

La dernière partie, « Vie collective et contrainte », est, quant à elle, réservée à la violence conjugale au sein du système familial ainsi qu’à la dimension culturelle marocaine liée au phénomène de la pauvreté et sa nature.

L’auteur s’arrête aussi sur la problématique du « H’rig » et sa relation avec l’immigration clandestine.

« La violence conjugale au Maroc : pratiques masculines et hostilité inter-féminine », « pauvreté : disposition sociale ou contrainte d’une communauté » et « Hrig ou immigration clandestine : Harga, garha ou hagra », sont les principaux thèmes abordés dans cette troisième partie.

S’exprimant lors de la cérémonie de présentation de l’ouvrage, M. Bekkaj a souligné que ce travail servira de démarche pour la réalisation d’autres travaux scientifiques, tout en prenant en considération la réalité marocaine.

Après avoir remercié tous ce qui ont contribué à la réalisation de cet ouvrage, l’auteur a indiqué que ce livre lui a permis de traiter différentes questions liées au système sociopolitique marocain.

D’autres intervenants ont souligné l’importance de ce travail dans la mesure où il a évoqué, pour la première fois, des thèmes sociologiques notamment ceux ayant trait aux jeunes.

Docteur d’Etat en sociologie politique, Rachid Bekkaj est professeur à l’institut royal de formation des cadres et à la faculté de sciences juridiques, économiques et sociales à Salé. Il a plusieurs publications dans des revues et journaux marocains.

Outre la sociologie, l’auteur a d’autres domaines d’intervention notamment la psychologie et la communication.

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , ,