Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Présentation à Paris de l’ouvrage du Mohamed Haddy sur la régionalisation au Maroc
Actualités du Maroc » Actualités du Maroc, Société » Présentation à Paris de l’ouvrage du Mohamed Haddy sur la régionalisation au Maroc

Présentation à Paris de l’ouvrage du Mohamed Haddy sur la régionalisation au Maroc

Par: le samedi, mai 28, 2011

la regionalisation au marocParis – « La régionalisation au Maroc: des errances au projet sociétal », nouvel ouvrage du professeur universitaire Mohamed Haddy, édité en France, a été présenté, jeudi à Paris, au Centre d’accueil de la presse étrangère (CAPE).

A cette occasion, le pr Haddy a animé une conférence-débat axée sur les défis que représente pour le Maroc le chantier de la régionalisation dans lequel il s’est engagé sous l’impulsion de le Roi Mohammed VI, et développés dans son ouvrage, coédité par « MdM Publications » et « Cabrera Editions ».

Interrogé par des journalistes sur l’impact de la régionalisation sur le dossier du Sahara, le chercheur marocain a répondu que ce processus concerne l’ensemble des régions du Royaume, y compris les provinces du Sud où le projet d’autonomie devrait apporter « une bonne solution » à la question du Sahara.

Pour lui, la régionalisation tire son importance du fait qu’elle met les collectivités territoriales et le citoyen au centre du développement local, ce qui permet de mieux répondre aux problèmes de la société, et à leur tête le chô mage, la corruption, la pauvreté et l’exclusion.

Il considère que cet engagement passe par « la concertation des populations concernées autour d’un diagnostic territorial et d’une vision commune à l’effet d’initier et de mettre en oeuvre des projets concrets et fédérateurs répondant aux problématiques identifiées ».

L’intérêt, selon le Haddy, est de confier à des populations organisées « la responsabilité » et « la réappropriation » des ressources ainsi que l’utilisation de fonds permettant de financer les infrastructures et les activités qu’elles jugent prioritaires.

Le processus s’appuie, dit-il, sur des mécanismes de décentralisation et de réformes pour consolider les atouts du lien social, par son importance dans la fédération et la médiation, dans l’affermissement de l’identité et dans le rayonnement de la collectivité.

Il a conclu que la régionalisation, pour être efficiente, doit être confortée par différentes mesures, notamment des instances nationales qui soutiendront celles au niveau régional par la clarification des droits des individus, le renforcement du statut légal des organisations et la reconnaissance de leur rôle de gouvernabilité et de prestations de services.

A cela s’ajoute, explique le professeur marocain, la nécessité de renforcer le potentiel régional par des investissements à l’effet d’améliorer la coordination horizontale entre les organismes, pour promouvoir le partenariat dans la prestation de services (planification, prise de décision, responsabilisation etc), ce qui permet de consolider les compétences et les capacités techniques, administratives et d’adaptation des acteurs de la région.

Dans son ouvrage, Haddy traite de l’entrée territoriale « incontournable » qui consiste à prendre en compte le territoire « non seulement en tant qu’espace topographique inerte, mais en tant que bassin de vie ».

Il insiste sur une « véritable mobilisation des acteurs, porteurs de solidarités basées sur la proximité, à l’effet de produire et de consolider les liens sociétaux ».

Cet exercice, estime-t-il, est « d’autant plus important qu’il constitue l’ultime solution, seule à même de permettre d’adapter les compétences et les dispositifs institutionnels aux contextes spécifiques du développement escompté ».

Docteur d’Etat en droit, le Pr Mohamed Haddy enseigne dans différentes universités et écoles supérieures marocaines à Rabat, dont l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme, l’Université Mohamed V, l’Ecole nationale d’administration et l’Institut Royal de l’administration territoriale.

Source: MAP

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : , , , , , , ,