Liens commerciaux
      Archives
    Commentaires récents
Entretien avec Badou Ezaki
Actualités du Maroc » Sport » Entretien avec Badou Ezaki

Entretien avec Badou Ezaki

Par: le samedi, novembre 28, 2015

Badou-Ezaki--
Deux semaines après la double confrontation contre la Guinée équatoriale, malgré la qualifications lions de l’Atlas, l’entraîneur national Badou Zaki, le tournage de verre de toutes les parties, y compris la Ligue du football. Il a dit le droit à son entraîneur national nourrissent une critique constructive et ignore ceux qui cherchent seulement à le détruire. Entraîneur national promet aussi de très bons résultats de la sélection lors du prochain rendez-vous.

Matan : comme une vague de critiques qui vous frappent pense que vous êtes, en dépit de qualification pour le troisième tour de la Coupe du monde ?
Badou : ce n’est pas la première fois que la responsabilité de l’équipe nationale et ce n’est pas la première fois qu’il a vu une vague de critiques, certaines règles de conduite franchement dépassée. La seule chose que je pense que mon travail. J’accepte la critique, quand constructive. Ceux de dévastateur du tout ne me touchent pas. Cependant, ils en disent long sur ces promoteurs. Qui me dit, c’est mon travail. Il y a un tableau de bord où tout le monde peut avoir une idée du travail effectué. Jusqu’à présent, tous les indicateurs de ce panneau sont verts. Nous vous donnerons nos fans attendent des résultats et non stérile polémique. Si les gens ne vous critiquent, cela signifie que vous ne travaillez pas ou vous n’avez pas dans votre mission. C’est un honneur pour moi d’essuyer ce barrage de critiques et de voir toute cette agitation sur l’équipe nationale. Depuis 10 ans, personne ne parle plus précisément. Cela ne soulève pas de toute personne, si il joue ou non et si admissible ou non. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Toute personne intéressée. Cela prouve que nous sommes sur la bonne voie.

Si vous êtes satisfait de votre travail ?
Oui, tout à fait satisfait.

Jusqu’au prononcé du match retour face à la Guinée équatoriale ?
Nous pouvons qualifier pour le troisième tour, malgré une série de blessures qui ont touché l’équipe nationale. Nous avons eu près de 70 % de nos os. Malgré cela, les erreurs d’arbitrage qui nous arracher un objectif valable et expulser le joueur réussi à gagner 2-0 au match aller. Dans le match retour, nous avons réussi en qualifications. L’objectif dans ce type de jeu est admissible et rien d’autre, parce que le coup de grâce de rencontrer. Il n’est pas bon de jouer bien, car en fin de compte, nous ne les éliminer. Il y avait beaucoup de paramètres à prendre en compte dans ce match revanche pour assurer notre qualification. C’est ce que nous avons fait par le biais de l’adoption d’un système qui permet de neutraliser l’adversaire n’a pas créé aucun risque, en dehors de ce coup de pied qui a donné le but. On aurait jouer pendant des heures sans Guinée peut créer toutes les occasions. Notre système a été également pour s’assurer qu’ils ne donnent pas une chance pour le parti au pouvoir Rechercher notre adversaire aujourd’hui. Si nous pourrions rejouer la rencontre demain avec les mêmes restrictions et ceux qui nous avons eu, et je voudrais déplacer de la même manière, parce que la chose la plus importante est de gagner. Pour ce faire sans eux eût été sage. Je ne veux pas s’aventurer dans ce type de jeu, car il n’y avait aucun danger d’élimination de la course pour la Coupe du monde 2018.

Il y a encore certaines choses qui amélioreraient l’équipe ?
Si vous avez une voiture qui roulait à 150 km/h, ce qui vous roulez ou 270 260. La réponse est non. Mais si vous êtes intelligent, vous accéderez à votre destination avec le véhicule qui roulait à 150 km/h. Il n’est pas tous les jeux de la même manière. Faire face à différentes selon les circonstances, l’adversaire et la nature de la réunion. C’est nous qui décident de quitter le ballon à l’adversaire. Donnez-moi un cas que la Guinée équatoriale a créé, en dehors de ce coup de pied qui a donné le but. C’est nous qui le demandent à nos joueurs de ne pas trop alors ne pas donner la possibilité d’ignorer le verdict. Les gens disent que l’équipe nationale est faible, mais ce petit groupe que tout le monde a gouverné avec succès l’équipe la plus puissante dans le classement mondial de la FIFA. Certaines personnes continuent de vivre dans le passé. C’est seulement ma quatrième match officiel avec la sélection. Les résultats de mauvais choix n’est pas nouveau. Pendant dix ans l’équipe nationale n’a pas réussi dans la mesure où un presque jamais se produire. Personne n’est aller au stade pour regarder le match. Il y avait un grand désordre à l’intérieur de ce panneau. Aujourd’hui, les choses ont changé. Les gens ont commencé à regarder en arrière pour l’équipe. Et ils critiquent. Cela prouve que nous essayons de construire quelque chose de bon. Il n’est pas ma faute si dans 20 ans et n’étaient pas admissibles à l’équipe nationale dans le monde entier. Il n’est pas ma faute si chaque fois au Maroc voit Cap 4. Il y a des gens qui aiment à pêcher en eaux troubles. Gens qui ont réussi.

Avez-vous entendu les échos de Bouchehati rapport divulgué dans la presse, qui vous contrôlent ?
Non, je ne connais pas du tout. C’est toi qui est nouvelle pour moi. Je ne lis pas les informations inutiles et excellentes relations avec les agents fédéraux. Tous travaillent pour le bien de l’équipe nationale, mais clairement selon les termes de référence de l’autre. Je ne donne pas foi aux rumeurs dans la presse. Mais j’espère que ceux qui diffusent cette information, si c’est avéré pour être faux, que demain ils ont l’audace de dire qu’ils s’était propagé de fausses informations et ses sources ne sont pas fiables.

Source Le Mation

Be Sociable, Share!

Mots clés de l'article

Notes : ,